Le Waremmien débarque dans ce milieu

Le métier de batelier se transmet souvent de génération en génération, mais à l’école de batellerie de Huy, de plus en plus d’élèves ne sont pas issus de ce milieu et décident se lancer dans ces études par envie. C’est le cas de Paolo Plamcoeck, un Waremmien de 19 ans qui a terminé son cycle d’humanité en transition sport et qui a décidé d’entamer la formation de quatre ans au CEFA pour devenir capitaine.

« Je n’ai jamais piloté de péniche, mais de 6 à 12 ans, j’ai fait de la voile sur la Meuse à Visé avec mon grand-père. Cela me plaisait bien. » Pour apprendre le métier de batelier, il a opté pour la formation en alternance : « C’est vrai que par rapport à d’autres élèves qui ont passé toute leur enfance dans la péniche, je débarque, mais je vais apprendre à me débrouiller… L’ambiance est très familiale ici, c’est différent de l’enseignement classique. Cela me plaît beaucoup. »

La possibilité de voyager, d’enchaîner des journées qui ne ressemblent pas, de pouvoir manœuvrer un grand bateau séduit le jeune homme. Il espère aller au bout de son rêve et devenir capitaine. « Ma famille est derrière moi, ils me soutiennent » conclut-il.

A.BT