Hamois: Découvrez le vrai château de Champignac!

Isabelle de Beaudignies et Philippe Dellis, organisent l’événement autour du château de Skeuvre. (Photo
: C.H.)
Isabelle de Beaudignies et Philippe Dellis, organisent l’événement autour du château de Skeuvre. (Photo : C.H.) - C.H.

Le Château de Champignac est un des lieux mythiques de l’univers de Spirou et Fantasio. La demeure du Comte Pacôme est un lieu récurrent des aventures des héros depuis la publication en 1950 de « Il y a un sorcier à Champignac ».

Mais on le sait peu, le Château de Champignac existe réellement, ou presque. Franquin s’est en effet (très) fortement inspiré du château de Skeuvre, un petit hameau de la commune d’Hamois. Situé près de la Nationale 4, à une vingtaine de minutes de Namur, l’endroit est méconnu et peu fréquenté. Il s’agit toujours d’une propriété privée, habitée par la famille de Beaudignies.

La ressemblance entre le château de Skeuvre et celui de Champignac, dans la BD, est frappante.
La ressemblance entre le château de Skeuvre et celui de Champignac, dans la BD, est frappante. - C.H./Dupuis

Bonne nouvelle toutefois pour les amateurs de Spirou et du travail de Franquin en général : une visite exceptionnelle des lieux est organisée le 30 avril prochain, de 11h à 14h. Un événement totalement gratuit.

Cette visite est organisée au départ par Philippe Dellis, un Bruxellois amateur lui-même de Spirou. « J’ai une maison de campagne tout près d’ici, à Maibelle », explique-t-il. « Chaque fois que je recevais des invités et qu’on partait faire une balade, je les amenais voir le « vrai » château de Champignac. Puis, j’ai finalement contacté les habitants du château pour voir si on ne pouvait pas mettre sur pied une vraie visite. »

Ça tombe bien, 2017 marque déjà les 20 ans de la disparition d’André Franquin. Pour la famille de Beaudignies, c’était une belle occasion d’ouvrir les grilles de la propriété, qui n’est en général pas ouverte au public. Les visiteurs pourront se rendre compte sur place combien le Château de Champignac est véritablement, pour son aspect extérieur, une véritable copie du château de Skeuvre. La fontaine qui trône au milieu du petit jardin devant l’entrée est ainsi la même que dans la célèbre BD.

Franquin, pourtant, ne s’était jamais rendu dans le petit hameau au moment de créer Champignac. « Sa femme passait ses vacances dans la région, et elle avait fait des photos du château », souligne Isabelle de Beaudignies, belle-fille des actuels occupants de la demeure. C’est en voyant ces photos que le génial auteur de BD a pu créer le château de l’extravagant Comte Pacôme. Pour l’anecdote, la femme d’André Franquin a pris ses photos de Skeuvre peu de temps après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Le château était alors en ruine, incendié par les Allemands. Il sera heureusement rapidement reconstruit par ses propriétaires. Et il est encore en magnifique état aujourd’hui.

Cette visite exceptionnelle se fera avec l’accord de la maison Dupuis. Philippe Dellis est aussi entré en contact avec Isabelle Fran quin, la fille d’André Franquin, qui a accepté d’être présente. Le fils d’Henri Gillain (frère de Jijé et scénariste de l’album « Il y a un sorcier à Champignac ») prendra également la parole. Loin d’un événement commercial, il s’agit donc bien d’une journée d’hommage à Spirou et à Franquin.

Pour seule restriction, la visite se limitera à l’extérieur du château et aux éléments comme la grange. L’intérieur du château, toujours habité, ne sera pas ouvert. « On fait ça pour préserver mes beaux-parents », précise Isabelle de Beaudignies. La visite permettra malgré tout d’entrer dans la propriété. « Et Franquin n’est de toute façon jamais entré dans le bâtiment. Voir l’intérieur n’aurait rien apporté d’utile aux amateurs de Spirou », ajoute Isabelle de Beaudignies.

En attendant, si vous aimez la BD, Franquin ou simplement le patrimoine wallon, réservez déjà la date du dimanche 30 avril prochain.

«Un appel aux collectionneurs d’objets Franquin»

Outre la visite extérieure du château de Skeuvre, d’autres activités sont prévues le 30 avril prochain. « On exposera par exemple des reproductions de dessins inédits du château faits par Franquin », explique Philippe Dellis. Un quizz et des balades pédestres dans la région seront également au programme. Une petite restauration sera organisée. « La confrérie locale de la Gatte d’Or sera notamment là pour proposer ses bières. »

Enfin, Philippe Dellis aimerait qu’une bourse aux objets de Franquin puisse se tenir. « Pour cela, nous lançons un appel aux collectionneurs, pour qu’ils nous rejoignent ! »

Si vous souhaitez plus de renseignements sur l’événement, ou suivre si des nouveautés ne sont pas annoncées, on ne peut donner qu’un seul conseil : suivez sur Facebook l’événement « Visite exceptionnelle du véritable château de Champignac. » Si vous avez une question, vous pourrez ainsi directement contacter l’organisateur.

Skeuvre: Un petit hameau

Hameau de la commune de Hamois, Skeuvre ne comporte qu’une petite dizaine de maisons en plus du château. Une tour datant du 11e siècle se trouve aussi sur la propriété de la famille de Beaudignies.

Skeuvre abrite enfin deux gîtes, aménagés dans l’ancienne ferme du château par Isabelle de Beaudignies et son mari. Leur nom ? Les gîtes du « vrai Champignac ». « À l’époque, j’avais déjà contacté Dupuis pour m’assurer que je pouvais utiliser ce nom. Et ils ont dit oui sans problème », détaille Isabelle de Beaudignies.

Si on sait que Moulinsart est particulièrement exigeant avec tout ce qui touche à l’univers de Tintin, Dupuis est heureusement plus souple. Une attitude sans doute plus respectueuse, finalement de l’œuvre de ses auteurs.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR