Prostitution: c’est le règne de la débrouille...

Prostitution: c’est le règne de la débrouille...

« Il y a toute une série de personnes qui sont retournées dans leur pays d’origine avant l’interdiction de pouvoir quitter le territoire belge », indique Philippe Gillard, président de l’ASBL Sawa qui lutte contre la traite des êtres humains et la prostitution. « Celles restées en Belgique se tournent vers les CPAS et les colis alimentaires.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct