Permis ou interdit? Voici vos questions les plus fréquentes!

Quand puis-je sortir de chez moi ?

Les personnes sont tenues de rester chez elles. Il n’est autorisé de sortir qu’en cas de nécessité pour :

> Se rendre à son travail.

> Effectuer un déplacement professionnel.

> Se rendre dans un commerce autorisé.

> Aller au distributeur de billets des banques ou à un bureau de poste.

> Aller chez le médecin.

> Porter assistance à une personne vulnérable.

> Effectuer une activité physique (près de chez soi).

Podcast : ce que les Belges peuvent faire, ou ne pas faire...

Quels sont les commerces qui peuvent rester ouverts ?

Les commerces et les magasins sont fermés, à l’exception : > Des magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit (jusque 22 h). > Des magasins d’alimentation pour les animaux. > Des pharmacies. > Des librairies. > Des stations-service et fournisseurs de carburants.

Quels sont les commerces qui tombent sous la définition de « magasin d’alimentation » ?

Seuls les magasins et commerces qui vendent principalement des denrées alimentaires peuvent rester ouverts, à condition que : - Il n’y ait pas de consommation sur place. - Les mesure nécessaires soient prises en ce sens. - Ils soient dans la possibilité d’organiser la distanciation sociale entre les clients Cela concerne donc par exemple les supermarchés, les épiceries, les magasins de boissons, les magasins agricoles et bio, les boucheries, les boulangeries, les poissonneries, les banques alimentaires… La vente de nourriture via les distributeurs automatiques reste autorisée.

Et les magasins mixtes ?

Les magasins d’alimentation (y compris pour animaux) qui proposent de manière accessoire des biens non comestibles (par exemple un espace papeterie) restent ouverts sans devoir fermer leurs rayons non alimentaires. Les boucheries, boulangeries, chocolatiers, glaciers, traiteurs, commerces de vin, commerces d’alcool peuvent rester ouverts s’ils ne proposent pas de dégustation sur place.

Dans quelles conditions les commerces pouvant rester ouverts peuvent-ils fonctionner ?

Les précautions qui doivent être respectées sont les suivantes : - Des mesures nécessaires doivent être prises pour garantir le respect des règles de distanciation sociale, en particulier, le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne. - Les grandes surfaces ne peuvent accueillir qu’un maximum d’un client par 10 mètres carrés et les clients ne peuvent y rester que maximum 30 minutes. - Dans la mesure du possible les citoyens doivent s’y rendre seul. - Les magasins d’alimentation ne peuvent être ouverts que de 7h à 22h.

Quelles sont les heures d’ouverture autorisées pour les magasins qui peuvent rester ouverts ?

Avant la crise du Covid-19, les magasins ne pouvaient rester ouverts que jusque maximum 20h (21h le vendredi soir). Les magasins peuvent maintenant rester ouverts jusque 22h. Les magasins de nuit peuvent ouvrir, de leur heure d’ouverture habituelle jusqu’au plus tard 22h. Les autorités locales peuvent, dans des circonstances particulières et temporaires, autoriser une dérogation relative aux heures d’ouverture aux commerces situés sur leur territoire. Cela peut être accordé si le commerçant en fait la demande et ne peut durer que maximum 15 jours par an.

Les magasins d’alimentation peuvent-ils déplacer leur jour de repos ?

Les petits commerçants du secteur de l’alimentation doivent rester fermés lors de leur jour de repos hebdomadaire. Les magasins de nuit doivent aussi respecter leur jour de repos hebdomadaire.

Peut-on obliger un commerce ou une entreprise à rester ouvert(e) ?

Si l’ordre public ou l’intérêt public l’exige, le bourgmestre peut prendre l’arrêté de police nécessaire, y compris concernant l’ouverture d’un commerce ou d’une entreprise.

Des services de sécurité peuvent-ils être fournis pour la surveillance et l'assurance de la chaîne alimentaire, de l'approvisionnement et de la vente au détail ?

Oui, les services de sécurité privés et spéciaux font partie des secteurs cruciaux et des services essentiels énumérés dans l’annexe de l’arrêté ministériel du 23 mars 2020.

Puis-je acheter des médicaments en quantité suffisante ?

Oui, il n’y a pas de problèmes d’approvisionnement en médicaments. Pour éviter le stockage excessif, vous ne pourrez acheter qu’une boîte de médicaments contenant du paracétamol à la fois, sauf si une ordonnance médicale stipule le contraire.

Puis-je encore payer par cash ?

Les paiements électroniques sont encouragés. L’argent cash n’est pas contaminé mais payer de manière électronique vous permet de garder la distance sociale.

Quelles mesures sont prévues pour lutter contre les pratiques commerciales frauduleuses ?

Des prix exorbitants peuvent être communiqués au https://pointdecontact.belgique.be/meldpunt/

Que se passe-t-il avec les garanties légales des biens de consommation ?

Il n’y a pas d’exception aux règles habituelles dans ce genre de situation : le consommateur doit informer le vendeur du défaut par courrier ou par mail dès que possible. Il pourra ainsi démontrer que le problème est survenu pendant cette période exceptionnelle et qu’il a fait le nécessaire pour le signaler au vendeur, comme requis. Même s’il était dans l’impossibilité de recevoir l’information en raison d’une fermeture pour coronavirus, le vendeur ne pourra pas invoquer le dépassement du délai pour refuser d’intervenir. A partir du moment du signalement, le délai de garantie est en principe suspendu, jusqu’à ce que le vendeur apporte une solution (réparation ou remplacement).

Des bénévoles peuvent-ils proposer leurs services aux magasins d’alimentation ?

En vertu de la loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires, les volontaires ne peuvent en principe être engagés que par des organisations qui poursuivent un objectif sans but lucratif.

Les cafés et restaurants restent-ils ouverts ?

Les cafés, lieux de sortie et salles de fêtes doivent fermer et les restaurants doivent fermer leur salle. L’interdiction est également valable pour les terrasses de ces établissements ainsi que pour les restaurants d’entreprises. Ces établissements doivent rentrer leur mobilier de terrasse.

Les plats à emporter et livraisons à domicile sont-ils toujours autorisés ?

Les restaurants qui font des livraisons à domicile, des plats à emporter ou proposent un service traiteur peuvent exercer ces activités. Dans le cas des plats à emporter, les distances sociales doivent être respectées. Ces services ne peuvent être effectués qu’entre 7 h et 22 h.

Les friteries et sandwicheries resteront-elles ouvertes ?

Les sandwicheries, friteries et snacks restent ouverts. Leurs tenanciers doivent faire en sorte d’éviter les files d’attente et de les organiser à l’extérieur. La consommation sur place est interdite, y compris sur les terrasses de ces établissements.

La friterie «
L’Amayson
», située chaussée Roosevelt à Amay.
La friterie « L’Amayson », située chaussée Roosevelt à Amay. - M.G.

Les marchés sont-ils toujours organisés ?

Les marchés sont interdits, excepté dans les localités où ils sont indispensables à l’approvisionnement alimentaire de la population locale, dans les zones où il n’existe pas de commerces d’alimentation.

Le tenancier d’un étal de marché peut-il organiser de la vente à domicile ?

Oui, à condition de respecter les mesures de distanciation sociale.

Les services de livraison à domicile (bpost, DHL…) peuvent-ils continuer leurs activités ?

Oui, cela est même encouragé, à condition de respecter les mesures de distanciation sociale. Le retrait aux points de collecte officiels est autorisé.

La vente de plantes et de fleurs est-elle autorisée dans les magasins qui vendent de l’alimentation ou de l’alimentation pour les animaux ?

Les magasins qui vendent de la nourriture et de la nourriture pour les animaux peuvent également vendre des fleurs et des plantes à condition de respecter les mesures de distanciation sociale. Les commerces qui vendent exclusivement des fleurs et des plantes sont considérés comme des commerces non essentiels et doivent fermer. Ils peuvent toutefois rester actifs en ligne via la livraison à domicile.

Les foodtrucks, kiosques et stands alimentaires sont-ils autorisés ?

Les foodtrucks sont comparables aux étals d’alimentation actifs sur les marchés. Ils ne peuvent donc pas rester ouverts. Un vendeur ambulant de poulet rôti est considéré comme un foodtruck.

Les salons de coiffure peuvent-ils rester ouverts ?

Non, ils doivent fermer.

Les coiffeurs et coiffeuses sont dans l’incertitude, comme tous.
Les coiffeurs et coiffeuses sont dans l’incertitude, comme tous. - A.D.C.

Les centres esthétiques et salons de bronzage peuvent-ils ouvrir ?

Non, ils doivent fermer. Les esthéticiennes ne peuvent pas proposer leurs services à domicile.

Les hôtels peuvent-ils rester ouverts ?

Les hôtels restent ouverts sans procurer l’accès à un bar, un restaurant, des salles communes et des espaces récréatifs. Les salles de réunion sont fermées.

Les restaurants des hôtels peuvent-ils rester ouverts ?

La cuisine d’un hôtel peut rester ouverte mais sa salle de restaurant doit fermer : elle peut donc proposer du room-service.

Qu’en est-il des autres types de logement ?

Parcs de vacances, maisons d’hôtes, gîtes, B&B, AirBnB, campings, caravanes, mobile-homes,… doivent fermer pour les activités de tourisme. Les éventuelles personnes qui y résident de manière permanente peuvent évidemment y rester.

Certains parcs et maisons de vacances servent de logement fixe à des employés d’Electrabel pour des services essentiels (parcs éoliens maritimes, Doel, Tihange,…). Constituent-ils une exception ?

Les personnes dont ces lieux sont le logement permanent peuvent continuer à y demeurer.

Qu’en est-il des emplacements occupés par les gens du voyage ?

Les résidents fixes peuvent y rester. Se déplacer d’un terrain à l’autre n’est pas considéré comme un déplacement essentiel, il est donc demandé aux bourgmestres de prendre les mesures nécessaires afin de faciliter leur séjour jusqu’à la fin de la crise.

Les commerces qui font de la vente en ligne peuvent-ils continuer leurs activités, même s’il s’agit de secteurs non essentiel (vêtements, liste de naissance, parfumerie…)?

Oui, ils peuvent continuer leurs activités si la distanciation sociale peut être garantie. La livraison à domicile est privilégiée (sans entrer dans l’habitation). Le retrait aux points de collectes officiels est permis.

Les commerces qui voudraient mettre en place un système de vente en ligne, doivent prévoir une livraison à domicile ou en point relais officiel. Les clients ne peuvent venir retirer leurs commandes directement au magasin.

Est-ce que je peux encore commander les colis en ligne ?

Oui, les magasins en ligne restent ouverts et peuvent continuer à livrer. La prise en charge de votre colis est réalisée sans contact.

Doit-on faire des stocks de nourriture ?

Ce n’est pas nécessaire : les magasins d’alimentation continuent à être approvisionnés normalement.

Les opticiens et centres auditifs restent-ils ouverts ?

Le magasin doit être fermé. Seules les demandes urgentes des clients peuvent être traitées, sous réserve du respect des mesures de distanciation sociale. Les ventes qui peuvent être postposées doivent l’être. Les mesures oculaires sont fortement déconseillés en raison du risque de contamination via le liquide oculaire.

Les magasins paramédicaux (droguerie, herboristerie, thés…) peuvent-ils rester ouverts ?

Non, ils doivent fermer.

Les salons de coiffure peuvent-ils rester ouverts ?

Les salons de coiffure doivent fermer.

Les centres esthétiques et salons de bronzage peuvent-ils ouvrir ?

Non. Ils doivent fermer. Les esthéticiennes ne peuvent pas proposer leurs services à domicile.

Est-ce que les salons de tatouage peuvent rester ouverts ?

Non, ils doivent être fermés.

Les activités de construction peuvent-elles se poursuivre ?

Les activités de construction peuvent avoir lieu à l’extérieur, à condition que les mesures de distanciation sociale soient respectées. Cela s’applique également au travail à l’intérieur des bâtiments non résidentiels et des habitations. Les réparations à l’intérieur peuvent être effectuées si elles sont urgentes du point de vue de la sécurité, du bien-être ou de l’hygiène.

Les réparations urgentes dans les secteurs de la sécurité, de l’hygiène et de l’informatique peuvent-elles être effectuées ?

Les réparations et interventions urgentes à domicile peuvent être effectuées à la demande du client ou de l’entreprise, sur rendez-vous et sous réserve du respect des mesures de distanciation sociale. Toutes les réparations et dépannages urgents peuvent être effectuées. Par exemple : les plombiers, garagistes, fournisseurs télécom peuvent effectuer des réparations.

Les ramoneurs peuvent-ils encore travailler ?

Oui, les ramoneurs peuvent encore travailler, à condition de respecter les mesures de distanciation sociale.

Les services de réparation de véhicules peuvent-ils poursuivre leurs activités ?

Les garages, les magasins de pneus et les ateliers de réparation de pare-brise peuvent rester ouverts mais uniquement pour des réparations urgentes, sur rendez-vous et sous réserve du respect des mesures de précautions. Ces conditions sont également valable pour les réparateurs de vélos.

Qu'en est-il de l'assistance dépannage automobile ?

Le service de dépannage des véhicules peut rester opérationnel pendant la semaine et le week-end.

Les car-wash sont-ils ouverts ?

Non, ils doivent fermer.

Les aides ménagère peuvent-elles continuer à aller chez leurs clients ?

Oui, à condition que les mesures de distanciation sociale soient respectées.

Les laveurs de vitres indépendants ou organisés par une entreprise peuvent-ils continuer à travailler et à répondre aux exigences des entreprises qui font appel à eux ?

Oui, s’ils respectent la distance sociale.

Les personnes qui travaillent en extérieur (ouvriers communaux, services environnementaux, jardiniers, balayeurs) doivent-elles rester à la maison ?

Ils peuvent continuer à travailler pour autant que leur employeur puisse garantir les mesures de distanciation sociale pendant leur travail et leurs transports professionnels.

La Banque nationale peut-elle rester ouverte ?

La Banque Nationale reste également ouverte, moyennant le respect des règles de distanciation sociale. Les guichets sont fermés.

Les bureaux de change et les bureaux pour les transferts d'argent internationaux peuvent-ils rester ouverts ?

Ces services peuvent rester ouverts, tout en respectant la distance sociale. Le trafic des paiements internationaux doit rester garanti.

Les bureaux d'assurance peuvent-ils rester ouverts ?

Oui, mais ils sont encouragés à généraliser l’usage du téléphone et d’internet pour poursuivre leurs activités

Un expert en assurance peut-il se rendre sur place ?

Les experts en assurance peuvent se déplacer dans le cadre de leurs activités professionnelles mais uniquement pour des constatations urgentes et en respectant les mesures de distanciation sociale.

Les avocats, notaires et huissiers peuvent-ils continuer à recevoir leurs clients, notamment pour la signature d’actes ?

Oui, si c’est nécessaire et si les mesures d’hygiène et de distanciation sociale sont respectées. Ils doivent appliquer le télétravail et les échanges électroniques avec leurs clients au maximum.

Les représentants commerciaux peuvent-ils continuer à travailler ?

Non, les représentants itinérants ne peuvent pas poursuivre leurs activités.

Les géomètres peuvent-ils poursuivre leurs activités ?

Seules les activités nécessaires peuvent se poursuivre, les autres doivent être différées.

Les déménagements avec ou sans compagnie de déménagement sont-ils autorisés ?

Oui, les déménagements urgents ont autorisés, à condition que les mesures de distanciation sociale soient respectées. Il est recommandé de reporter les déplacements non urgents.

Je travaille dans le secteur de la sécurité privée, puis-je aller travailler ?

Les services de sécurité privée et de particulier sont explicitement considérés comme étant des services essentiels. Cependant, il s’agit uniquement des activités fondamentales et nécessaires du secteur de la sécurité privée et particulière. Le secteur du gardiennage, composé des entreprises et services internes de gardiennage, ainsi que les services de sécurité des sociétés de transports en commun, peuvent poursuivre leurs activités et missions. Il est demandé de respecter tant que possible les mesures de distanciation sociale. Pour les installateurs de systèmes d’alarme et de caméras, seuls les entretiens et dépannages urgents font l’objet d’une exception. Sur les autres activités quotidiennes ordinaires, comme le placement de nouvelles installations, les mesures générales sont d’application, comme le maintien de la distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Les centres de formations de sécurité privée peuvent poursuivre leurs activités uniquement via un enseignement à distance. Les conseillers en sécurité peuvent poursuivre leurs activités uniquement par voie digitale.

Les lavoirs automatiques peuvent-ils rester ouverts ?

Oui, les laveries automatiques peuvent rester ouvertes selon leurs horaires normaux. Il vous faut cependant respecter les mesures d’hygiène et de distanciation sociale nécessaires.

Les garagistes peuvent-ils rester ouverts ?

Oui, uniquement pour effectuer des réparations urgentes et ils doivent respecter la distanciation sociale. Cela est aussi valable pour les magasins de pneus et les réparateurs de pare-brise.

Les activités liées au marché du logement (telles que les visites à domicile par les agents immobiliers, le contrôle du service foncier municipal…) peuvent-elles encore avoir lieu ?

Non. Une vente en cours peut être conclue, mais de nouvelles procédures de vente ne peuvent pas être initiées pour le moment.

Les déchets seront-ils encore ramassés ?

Oui, les différentes collectes de déchets (déchets résiduels, déchets verts, papier et carton et PMC) continueront à être effectuées. Attention, cependant, certains ramassages (papier et carton) ne sont plus organisés dans certaines communes.

Les parcs à conteneurs sont-ils fermés ?

Oui.

Pouvons-nous passer aux conteneurs de verre, aux conteneurs de vêtements, aux conteneurs souterrains pour le verre et les PMC ?

Oui.

Puis-je aller chez le vétérinaire ?

Oui, nous ne perdons pas de vue la santé de votre animal de compagnie.

Les refuges pour animaux, restent-ils ouverts ?

Les refuges pour animaux sont fermés et les visites n’y sont pas autorisées. L’adoption et le don d’animaux peut avoir lieu sur rendez-vous et à condition que les mesures de distanciation sociales soient respectées. L’accueil et les soins essentiels des animaux sont cruciaux et donc autorisés. Les volontaires sont également autorisés à apporter leur contribution.

Est-ce que les pensions pour animaux de compagnie sont ouvertes ?

Les pensions pour animaux de compagnie sont ouvertes, mais seulement pour raison impérieuse (par exemple : décès ou entrée à l’hôpital du propriétaire de l’animal).

Les crématoires d'animaux peuvent-ils rester ouverts ?

Oui, sur rendez-vous uniquement, en respectant les règles de distance sociale.

Puis-je aller au salon de toilettage pour mon chien ou mon chat ?

Non, c’est fermé.

Les marchés en gros pour les professionnels (criée, marché matinal à Bruxelles…) peuvent-ils poursuivre leurs activités ?

Oui, si la distanciation sociale est respectée dans la mesure du possible.

Les concessionnaires en matériaux de construction peuvent-ils continuer à approvisionner leurs clients ?

Oui mais uniquement pour usage professionnel et dans le respect de la règle d’un client par 10m². Pour les particuliers, seuls la livraison est possible.

Les magasins qui effectuent des livraisons pour l’agriculture peuvent-ils rester ouverts ?

Oui, toutes les entreprises qui fournissent le secteur agricole (produits phyto, fourrage, nourriture…) continuent à travailler mais doivent respecter la distance sociale et appliquent le télétravail dès que possible.

Les lavoirs industriels qui nettoient notamment les draps de lit des institutions de soin peuvent-ils rester ouverts ?

Oui, leur activité est nécessaire en respectant les mesures d’hygiène et de distanciation sociale.

Les rassemblements sont-ils autorisés ?

Toutes les rassemblements, activités culturelles, festives, folkloriques, sportives ou récréatives sont interdites jusqu’au 19 avril inclus, qu’elles soient publiques ou privées. Une exception porte sur l’exercice d’une activité physique individuelle ou en compagnie des membres de la famille vivant sous le même toit ou avec le même ami à chaque fois. Cela dans le respect du maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne, sauf les membres de la famille qui vivent sous le même toit. En ce qui concerne les activités de plein air, seuls le vélo, la marche et la course à pied sont autorisés. Il est absolument nécessaire d'éviter de se déplacer en voiture pour pratiquer ces activités.

Les concerts et festivals sont-ils annulés ?

Tous les événements qu’ils aient lieu à l’ intérieur ou à l’extérieur et quel que soit la taille de leur public, sont annulés jusqu’au 19 avril inclus.

Les théâtres et cinémas restent-ils ouverts ?

Les théâtres, opéras, cinémas et centres culturels sont fermés au public jusqu’au 19 avril inclus.

Puis-je encore aller à la bibliothèque ?

Les bibliothèques sont considérées comme un service public et restent ouvertes mais uniquement pour le retrait de livres et dans le respect des mesures de distanciation sociale.

Les processions, carnavals, fêtes d’étudiants peuvent-ils avoir lieu ?

Ces événements sont interdits jusqu’au 19 avril inclus.

Les musées et expositions, vernissages, avant-premières, etc. et attractions touristiques sont-ils toujours accessibles ?

Les musées, expositions et attractions touristiques sont fermés au public jusqu’au 19 avril inclus. Les agences de tourisme sont également fermées.

Les académies de dessin et de musique organisent-elles toujours leurs cours ?

Elles peuvent uniquement donner des leçons à distance.

Les parcs d’attraction et centres récréatifs sont-ils fermés ?

Les parcs d’attractions, parcs animaliers, plaines de jeux intérieures et extérieures, casinos, bureaux de paris et centre récréatifs sont fermés jusqu’au 19 avril inclus.

Les activités sportives sont-elles maintenues ?

Les rencontres, événements, entraînements de sports collectifs, avec ou sans public, sont annulés jusqu’au 19 avril inclus.

Puis-je exercer une activité sportive individuelle ou me promener ?

Oui, à condition de pratiquer cette activité uniquement entre membres de la famille vivant sous le même toit ou toujours avec le même ami, en respectant lma distance de 1,5 mètre entre chaque personne.

Les salles de sport sont-elles fermées ?

Les salles de sport (y compris les entraînements individuels), de fitness et piscines sont fermées jusqu’au 19 avril inclus.

Qu'en est-il des compétitions et activités sportives dans le cadre des mouvements de jeunesse ?

Les activités dans le cadre des mouvements de jeunesse, des compétitions sportives, des camps sportifs et récréatifs, les activités en groupe (sorties à vélo en groupe, randonnées en groupe…), karting pour une ou plusieurs personnes, cours d'équitation privés, surf… sont annulées jusqu’au 19 avril inclus

Les athlètes de haut niveau bénéficient-ils d'un accès exceptionnel aux installations sportives ?

Oui, s’ils ont un statut de sportif de haut niveau et qu’ils ne s’entraînent que dans un contexte individuel. Les entraînements en groupe sont interdits.

Les sports d'eau sont-ils autorisés ?

Non.

Puis-je encore utiliser mon drone ?

L’utilisation récréative de votre drone n’est autorisée que sur votre propriété privée. Vous trouverez plus d’informations sur le site du SPF Mobilité et Transports.

La location privée de châteaux gonflables est-elle possible ?

Non.

Qu'en est-il de la prostitution et des quartiers de prostitution ?

Ils doivent fermer.

Les lieux de culte restent-ils ouverts au public ?

Oui, les bâtiments et les maisons religieuses restent ouverts, dans le respect de la distance sociale. Les gestionnaires de ces bâtiments doivent établir les règles nécessaires et veiller à leur respect.

Les services religieux peuvent-ils se poursuivre ?

Non, les services religieux sont interdits, à l’exception des funérailles et des crémations.

Les mariages doivent-ils être reportés ?

Les cérémonies civiles de mariage à la commune peuvent être célébrées, mais pas les cérémonies religieuses. Les festivités de mariage doivent être reportées.

Qu'en est-il des funérailles et des crémations ?

Les funérailles et les crémations dans un cercle intime sont autorisées, dans le respect de la distance sociale.

Les cendres peuvent-elle être dispersées dans la mer ?

Non, cet acte doit être reporté.

Les cimetières peuvent-ils rester ouverts ?

Oui, dans le respect de la distance sociale.

Puis-je me déplacer ?

Vous devez rester chez vous au maximum pour éviter tout contact avec d’autres personnes qui ne vivent pas sous le même toit.

Y a-t-il des exceptions concernant les déplacements ?

Les déplacements ne sont autorisés qu’en cas de nécessité et pour des raisons urgentes, comme par exemple : - Les déplacements entre le domicile et le lieu de travail. - Les déplacements absolument nécessaires (visites chez le médecin, achats de nourriture, déplacements à la poste, à la banque, à la pharmacie, à la station-service ou pour aider les personnes vulnérables, les sans-abri, déplacements vers le lieu d’accueil de ses enfants…). - Les activités physiques en plein air, respectant la distance sociale (marche, jogging, vélo). Les déplacements en voiture pour les loisirs ne sont pas autorisés.

Ai-je besoin d'une attestation de mon employeur pour pouvoir me rendre sur mon lieu de travail en Belgique ?

Non, vous n’avez pas besoin d’attestation.

Puis-je encore sortir pour me promener ou faire du jogging ?

Oui, Prendre l’air est autorisé. Vous pouvez faire cela uniquement avec les personnes de votre famille qui vivent sous le même toit ou avec un(e) ami(e). Il faut par ailleurs respecter la distanciation sociale (sauf avec les membres de votre famille vivant sous le même toit).

Le secteur de la location de voitures figure-il parmi les services essentiels ?

Oui, mais seulement pour les voyages nécessaires et les services essentiels. Vous devez éviter autant que possible de vous déplacer en voiture et respecter la distance sociale.

Existe-t-il des exceptions concernant le nettoyage des camions transportant des denrées alimentaires ?

Cela fait partie d’un service essentiel, si le nettoyage a pour but d’assurer la sécurité de la chaîne alimentaire.

Puis-je encore faire de la moto récréative ?

Non, les déplacements doivent être limités au maximum.

Puis-je prendre un moyen de transport pour aller au parc ou dans le bois pour m’y promener ?

Les déplacements doivent être limités au maximum.

Est-il permis d'utiliser des trottinettes électriques pour se promener ?

Non, les activités de loisirs ne sont pas autorisées. Toutefois, ils sont autorisés comme moyen de transport pour les déplacements essentiels.

Qu’en est-il si je n’habite pas sous le même toit que mon partenaire ?

Vous devez limiter les contacts à votre famille et éventuellement une personne supplémentaire. Vous pouvez donc rendre visite à votre partenaire. Vous devez éviter de le faire si vous-même ou votre partenaire est malade ou déclare des symptômes.

Puis-je encore me réunir avec mes amis ?

Non, tous les rassemblements à partir de deux personnes sont interdits. Les membres d’une famille vivant sous le même toit peuvent sortir ensemble.

Puis-je rendre visite aux membres de ma famille qui n’habitent pas avec moi ?

Les visites aux membres de la famille qui n’habitent pas sous le même toit sont déconseillées, sauf dans le cas où vous apportez de l’aide à un membre vulnérable de votre famille (personnes âgées, mineurs, personnes en situation de handicap et autres personnes vulnérables).

Je vis pour le moment en kot. Puis-je retourner chez mes parents ?

Les étudiants doivent choisir un lieu de résidence fixe où séjourner tout au long de la crise.

Est-ce que les propriétaires d’animaux peuvent rendre visite à leurs animaux qui se trouvent en prairie ou en box ?

Oui, à condition de respecter les mesures de distanciation sociale.

Est-ce que les enfants de parents séparés peuvent continuer à se rendre d’un parent à l’autre ?

Oui, mais il faut essayer de limiter tous les déplacements non essentiels.

Puis-je me rendre dans ma seconde résidence, par exemple en Ardenne ou à la côte ?

Non, ceci n’est pas autorisé. Il s’agit d'éviter la mixité sociale ainsi que la surcharge des établissements de santé dans ces régions.

Qu'en est-il des croisières ?

Les navires et bateaux de croisière ne sont pas autorisés à débarquer leurs passagers en Belgique, mais peuvent être approvisionnés. Les nouvelles croisières organisées par des bateaux ou des navires battant pavillon belge sont interdites.

Qu’en est-il des ferrys vers les pays voisins ?

Au contraire des bateaux de croisière, les déplacements en ferry ne sont pas considérés comme des activités récréatives mais comme des modes de transport. Par conséquent, les traversées en ferry ne sont pas interdites dans le cadre des déplacements indispensables mais, comme toujours, les mesures de base relatives à l’hygiène et à la distanciation sociale continuent de s’appliquer.

Puis-je passermon permis de conduire ?

Les cours et examens théoriques et pratiques de conduite sont suspendus. Les cours de conduite et les examens sont suspendus. Si, à la suite de cette suspension, l’obligation de respecter les délais obligatoires ne peut être remplie, l’intéressé se verra accorder un report.

Est-il encore possible d'utiliser des moyens de transport partagés ?

Oui, ils sont considérés comme des moyens de transport et ne sont donc pas interdits pour 2 personnes maximum. Les voitures à pédales pour une ou plusieurs personnes (cuistax) sont considérées comme des activités de loisirs et sont donc dès lors quant à elles interdites.

Puis-je m’asseoir dans une camionnette avec mon collègue ?

Oui, uniquement si vous respectez la distance sociale (1,5m).

Des mesures spécifiques sont-elles applicables au transport des personnes handicapées ou des personnes à mobilité réduite ?

Le plus important est d’éviter de nouveaux mélanges sociaux. Le transport peut donc continuer, mais il faut veiller autant que possible à maintenir la même combinaison de conducteurs et de personnes à mobilité réduite. Bien entendu, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale doivent être respectées.

Les assistants personnels des personnes handicapées sont-ils autorisés poursuivre leurs activités?

Oui.

Les transports publics continue-t-il à fonctionner ?

Les transports en commun sont toujours en activité mais ils doivent être organisés pour garantir le respect des règles de distanciation sociale. Il est également demandé aux passagers des transports en commun de respecter autant que possible la distanciation sociale. Le chauffeur ou le conducteur peut refuser l’accès au véhicule si celle-ci ne peut être garantie. Nous recommandons de ne prendre les transports publics que pour les trajets vraiment nécessaires. Les terminaux de paiement des transports publics restent ouverts. Pour prendre connaissance de l’offre des sociétés de transports, veuillez vous rendre sur leur site web.

Les taxis et autres services de transport à la demande sont-ils toujours autorisés à transporter des clients ?

Les services de taxi et les services de taxi alternatifs restent en service. Les chauffeurs de taxi ne sont autorisés à transporter qu’une seule personne à la fois dans le taxi. Une famille vivant sous le même toit peut partager un même taxi. Il est conseillé d’aérer régulièrement le véhicule.

Combien de personnes sont autorisées à monter dans un véhicule privé (dont covoiturage) ?

Comme pour les taxis, les véhicules privés doivent se limiter à un maximum de 2 personnes par voiture. Une famille vivant sous le même toit peut partager une seule voiture. Il est conseillé d’aérer régulièrement le véhicule. Vous devez limiter autant que possible les déplacements en voiture.

Qu’en est-il du transport bénévole des personnes à mobilités réduite ou dans le besoin ?

Ces initiatives peuvent se poursuivre mais une seule personne par trajet en plus du chauffeur.

Les entreprises peuvent-elles continuer à organiser le transport en bus de leurs employés ?

Oui en respectant les mesures de distanciation sociale.

Le transport de marchandises peut-il se poursuivre ?

Le transport international de marchandises est autorisé.

Puis-je encore aller à l’étranger ?

En ce moment, tous les voyages non essentiels à l’étranger sont interdits. Consultez le site https ://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination

Est-ce que les touristes peuvent continuer à voyager en Belgique ?

Non, il est interdit de faire du tourisme. Toutes les activités récréatives sont interdites.

Puis-je encore aller en vacances ou en déplacement professionnel vers une zone touchée par le coronavirus ?

Les avis de voyage les plus récents se trouvent sur le site web du SPF Affaires étrangères ( https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination ). Les conseils aux voyageurs sont constamment mis à jour afin de permettre aux voyageurs de prendre les bonnes décisions.

Des mesures particulières sont-elles prises pour les aéroports ?

Pour l’instant, il n’existe pas de mesures restrictives au niveau de l’accès aux aéroports. Les passagers doivent s’efforcer de respecter les mesures de distanciation sociale.

Les restaurants et les boutiques hors taxes des aéroports resteront-ils ouverts ?

Oui, les restaurants et les magasins après le contrôle de sécurité restent ouverts, dans le respect de la distance sociale. Ceci afin de répartir le plus largement possible les passagers dans le terminal de l’aéroport.

Le travail transfrontalier est-il toujours autorisé (par exemple, les Français travaillant en Belgique) ?

Oui, les travailleurs frontaliers peuvent continuer à exercer leurs activités dans les limites des mesures imposées.

Qu'en est-il de la garde partagée pour les enfants dont les parents vivent de part et d'autre de la frontière ?

La garde partagée entre des parents vivant dans une région frontalière (l’un en Belgique, l’autre aux Pays-Bas par exemple) peut continuer à être organisée normalement.

Quelles sont les règles applicables aux Belges et aux autres résidents de notre pays qui reviennent de l’étranger via un aéroport ?

En plus des directives qui s’appliquent à tous les résidents de notre pays, ces personnes doivent rester en quarantaine à domicile pendant 2 semaines. Cela signifie que même s’ils sont employés dans un secteur essentiel, ils ne sont pas autorisés à aller travailler. Ils ne peuvent faire que du télétravail.

Quelles sont les règles applicables aux personnes qui vont chercher quelqu'un à l'aéroport ?

En plus des directives qui s’appliquent à tous les résidents de notre pays, ces personnes doivent rester en quarantaine à domicile pendant 2 semaines. Cela signifie que même s’ils sont employés dans un secteur essentiel, ils ne sont pas autorisés à aller travailler. Ils ne peuvent faire que du télétravail.

Certaines personnes ont de la famille vivant à l'étranger et veulent aller les aider. Est-ce autorisé ?

Il est préférable d’examiner d’abord s’il existe une solution alternative. Si ce n’est pas le cas, c’est seulement possible si le membre de la famille a besoin d’aide, mais vous devez vérifier si le pays en question l’autorise également.

Qu'en est-il des personnes coincées à l'étranger ?

Vous trouverez les informations nécessaires sur le site du SPF Affaires étrangères : https://diplomatie.belgium.be/fr.

J’ai réservé un vol/voyage pour un pays touché par le coronavirus. Que se passera-t-il si je décide de l’annuler ?

Le SPF Economie a publié des conseils pour les voyageurs dans votre situation: https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/coronavirus/informations-pour-les/pas-encore-parti/coronavirus-annulation-par

J’ai réservé un vol/voyage qui a été annulé pour cause de coronavirus. Quels sont mes droits ?

Le SPF Economie a publié des conseils pour les voyageurs dans votre situation: https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/coronavirus/informations-pour-les/pas-encore-parti/coronavirus-annulation-par

Je suis à l’étranger et mon vol de retour a été annulé des suites du coronavirus. Que puis-je faire ?

Le SPF Economie a publié des conseils pour les voyageurs dans votre situation: https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/coronavirus/informations-pour-les/pas-encore-parti/coronavirus-annulation-par

Je suis à l’étranger et l’on m’interdit de quitter le territoire pour cause de coronavirus. Quels sont mes droits ?

Le SPF Economie a publié des conseils pour les voyageurs dans votre situation: https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/coronavirus/informations-pour-les/pas-encore-parti/coronavirus-annulation-par

Le télétravail est-il obligatoire ?

Le télétravail est obligatoire pour tous les services non essentiels, quelle que soit leur taille et pour tous les employés pour lesquels cela est possible, sans exception. Le télétravail est obligatoire dans les entreprises, quelle que soit leur taille, pour toutes les fonctions où il est possible de l’organiser.

Qu'en est-il des emplois pour lesquels le télétravail n'est pas possible ?

Lorsque le télétravail n’est pas possible, les entreprises doivent scrupuleusement respecter les mesures de distanciation sociale. Cette règle s’applique également à l’organisation du transport par l’employeur. Si ces mesures ne sont pas respectées, ces entreprises risquent des amendes en cas de première infraction. En cas de deuxième infraction, elles devront fermer.

Tous les secteurs et services doivent-ils respecter ces règles ?

Non, ces obligations ne s’appliquent pas aux entreprises des secteurs cruciaux et des services essentiels. Toutefois, ces entreprises doivent autant que possible mettre en place un système de télétravail et respecter la distance sociale.

Les services partenaires des secteurs essentiels sont-ils autorisés à exercer leurs activités ?

Dans la mesure où ils permettent aux secteurs essentiels de continuer à fournir leurs services à la population, ils peuvent continuer à offrir leurs services, mais uniquement d’entreprise à entreprise et dans le cadre de leurs relations commerciales existantes. Par exemple, les camions qui approvisionnent les magasins d’alimentation peuvent toujours être nettoyés, et le nettoyage des vitres est autorisé.

Que se passe-t-il si un employeur interdit le télétravail pour des "raisons organisationnelles" ?

L’employé peut déposer une plainte via le site web du SPF Emploi : https://emploi.belgique.be/fr/actualites/coronavirus-que-puis-je-faire-si-mon-employeur-ne-respecte-pas-les-mesures.

Qu'en est-il d'une entreprise qui emploie des salariés de différents pays de l'Union européenne ?

Le 20 mars, le gouvernement a décidé de fermer les frontières à tout trafic qui n’est pas strictement nécessaire. Cela signifie que les travailleurs établis à l'étranger ne peuvent franchir les frontières belges que dans la mesure où ils sont employés dans des secteurs cruciaux et des services essentiels. Pour les autres secteurs, les travailleurs étrangers sont obligés de télétravailler. Si cela n’est pas possible, l’exécution de leur contrat de travail sera suspendue pour cause de force majeure.

Les contrôles fiscaux à domicile peuvent-ils se poursuivre ?

Pour plus d’information à ce sujet, vous pouvez consulter ce lien : https://finances.belgium.be/fr/Actualites/coronavirus-report-des-controles-sur-place-non-essentiels

Qu'en est-il des inspections techniques des installations et des contrôles d'entretien ?

Les inspections sont importantes dans le contexte de la sécurité générale. Elles doivent donc continuer à avoir lieu, en respectant la distance sociale.

Mon employeur peut-il m'obliger à prendre un congé si l'entreprise doit fermer ?

Non, l’employeur ne peut pas obliger cela.

Que faire si vous êtes temporairement au chômage à cause du coronavirus ? Devez-vous encore payer votre hypothèque ou vos prêts personnels ?

Jusqu’au 30 septembre, les Belges temporairement au chômage ne doivent plus rembourser de prêts et de nouveaux prêts sont possibles. Pour plus d’informations, veuillez contacter votre banque.

Les documents relatifs au chômage temporaire doivent-ils encore être tamponnés par la commune ?

En ce qui concerne le chômage temporaire dû au virus corona, la procédure a été grandement simplifiée. Vous trouverez des informations à ce sujet sur le site web de l’Onem : https://www.onem.be/fr/nouveau/chomage-temporaire-la-suite-de-lepidemie-de-coronavirus-covid-19-simplification-de-la-procedure.

Le chômage temporaire peut-il être combiné avec d'autres activités ?

En raison de circonstances exceptionnelles, il est permis de combiner l’allocation de chômage temporaire avec une autre activité (travail volontaire, activité complémentaire) du 13 mars au 13 juin 2020. Les travailleurs temporaires qui resteraient normalement employés par un seul et même utilisateur peuvent, à titre exceptionnel, être également admis au chômage temporaire pendant l’interruption de l’activité en raison du Covid-19 si le lien contractuel avec le travailleur temporaire est maintenu. https://www.onem.be/sites/default/files/assets/chomage/FAQ/Faq_Corona_FR_20200323.pdf

Les entreprises doivent respecter la distance sociale. Celles qui ne le font pas doivent fermer. Le non-respect de ces règles est passible d'amendes. Mais que peut faire un employé ? Où doit-il se plaindre ? Ils peuvent se plaindre à l’inspection du travail via site web : https://emploi.belgique.be/fr/actualites/coronavirus-que-puis-je-faire-si-mon-employeur-ne-respecte-pas-les-mesures

La réglementation peut-elle être assouplie pour les volontaires des services d'incendie qui sont techniquement sans emploi ?

Il est autorisé d’exercer des activités de pompier volontaire et de volontaire de la protection civile sans formalités. Les indemnités perçues à ce titre peuvent être cumulées.

Les employeurs peuvent-ils refuser aux pompiers volontaires qui télétravaillent à domicile de répondre aux appels ?

Non, si le pompier volontaire est autorisé à répondre à un appel depuis son lieu de travail, il est également autorisé à le faire depuis son télétravail.

Les écoles restent-elles ouvertes ?

Les leçons et les activités extra-scolaires (maternel, primaire, secondaire) sont interrompues. Les écoles assurent l’accueil des enfants : - dont les parents travaillent dans le secteur des soins ; - ou des services publics essentiels ; - ou n’ont pas d’autre solution de prise en charge qu’auprès des grands-parents (peu importe l’âge de ceux-ci).Seul le personnel interne de l’école peut participer à l’organisation de cet garde. Il est demandé aux écoles de renforcer encore leurs mesures d’hygiène (possibilité de se laver les mains régulièrement, nettoyage du mobilier scolaire, aération régulière des locaux,…) Les réfectoires des écoles peuvent rester ouverts.

De nouvelles initiatives pour organiser l’accueil des enfants peuvent-elles être organisées ?

Non, seules les organisations déjà en place peuvent se poursuivre. De nouvelles initiatives qui dépassent le cercle des contacts existants sont proscrites.

Les entreprises peuvent-elles prendre des initiatives pour organiser l’accueil des enfants de leurs employés ?

Si de tels systèmes d’accueil existaient déjà au préalable, ils peuvent se poursuivre. En revanche, de nouvelles initiatives ne peuvent pas être mises en place, et ce, afin d’éviter que des enfants qui ne se fréquentaient pas au préalable se côtoient. Les stages ne sont pas autorisés.

Comment puis-je organiser l’accueil de mes enfants si je dois aller travailler ?

Il est déconseillé de confier les enfants à des personnes âgées, qui comptent parmi les groupes vulnérables au coronavirus. Mais vous pouvez confier vos enfants à un autre membre de votre famille, à un proche, à l’école de vos enfants qui organisera l’accueil ou à un accueillant indépendant. Toutes les solutions qui n’impliquent pas les personnes vulnérables sont acceptables.

Les crèches et les gardiennes poursuivent-elles leurs activités ?

Oui. Les crèches et les gardiennes continueront à accueillir vos jeunes enfants (3 ans max.) normalement.

Comment les gardiennes doivent-elles organiser les mesures de distance sociale ?

Les mesures d’hygiène nécessaires doivent être respectées, bien que la distance sociale soit difficile à appliquer dans le cadre de la garde d’enfants. Les mesures de distance sociale doivent être strictement respectées par les parents.

Qu'en est-il des enfants de parents infectés ou vraisemblablement infectés ?

Si le parent est soupçonné d'être infecté, les enfants doivent rester à la maison. Les jeunes enfants ne présentent pratiquement aucun symptôme en cas d’infection et tombent exceptionnellement malades, mais ils transmettent facilement la maladie.

Qu’en est-il des établissements d’enseignement supérieur ?

Il est demandé aux universités et aux établissements d’enseignement supérieur d’organiser uniquement leur enseignement à distance.

Qu’en est-il des examens de fin d’année des étudiants de l’enseignement supérieur ?

Cela sera déterminé après une nouvelle évaluation de la situation.

Les établissements de cours du soir ou de formation continue continuent-ils leurs activités ?

Les cours du soir et les formations continues doivent également développer des solutions d’enseignement à distance.

Les internats et les établissements d’enseignement spécialisé restent-ils ouverts ?

Oui, ils restent ouverts mais ils ne dispensent pas de cours.

Les écoles des métiers de la sécurité sont-elles fermées ?

Les écoles des professions de la sécurité poursuivent l’enseignement primaire par le biais de l’enseignement à distance ou fournissent une assistance à l’effort de crise par la formation sur le terrain.

Mon enfant handicapé peut-il toujours aller à la crèche ?

Oui, les crèches restent ouvertes.

Des mesures spéciales sont-elles prises dans les hôpitaux ?

Toutes les consultations, tests et opérations planifiés et non urgents doivent être annulés. Uniquement les consultations, examens et interventions urgentes et/ou indispensables peuvent avoir lieu. Toutes les thérapies nécessaires existantes (chimiothérapies, dialyses,…) seront poursuivies.   Les patients peuvent être accompagné d’une seule personne.  Malgré les mesures générales relatives à la distanciation sociale, la prise en charge des personnes vulnérables reste une priorité et doit être garantie.

Les visites sont-elles autorisées dans les hôpitaux ?

Les visites sont toutes interdites sauf pour les parents d’enfants de moins de 18 ans et les proches des patients en état critique ou en soins palliatifs. L’accompagnement aux consultations ou examens nécessaires doivent être limités à une personne au maximum.

Nos hôpitaux et nos services de santé ont-ils suffisamment de place pour accueillir beaucoup de patients ?

Oui, nos hôpitaux sont préparés. Tous les hôpitaux de notre pays sont en mesure de soigner les patients en toute sécurité. Pour les cas graves, nous disposons de deux hôpitaux de référence (l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles et l’Hôpital universitaire d’Anvers). Si les capacités d’accueil ne sont pas suffisantes, les hôpitaux pourront temporairement refuser les cas non urgents. En cas de nouvelles infections, la ministre de la Santé peut encore imposer de nouvelles mesures, comme demander temporairement aux travailleurs de la santé de ne pas prendre de vacances.

Les accouchements sont-ils encore possibles dans les hôpitaux ?

Bien entendu, vous pourrez toujours accoucher à l’hôpital. Toutefois, votre séjour à l’hôpital doit être le plus court possible ; cela sera déterminé en concertation avec votre médecin traitant (gynécologue, pédiatre, éventuellement anesthésiste). Votre partenaire peut être présent à la naissance et seules les visites de votre partenaire sont autorisées. Les visites familiales ne sont plus autorisées. En outre, vous devez suivre les directives de l’hôpital.

Les kinésithérapeutes, ostéopathes, podologues, etc. peuvent-ils continuer à exercer ?

Oui, les métiers de la santé peuvent exercer leur activité mais les soins non urgents doivent être reportés. Ils trouveront de l’information spécifique quant à la poursuite de leur activité sur le site sciensano.be

Les infirmières à domicile peuvent-elles continuer à travailler ?

Oui, ces soins à domicile continuent à être dispensés.

Les centres de dons de sang peuvent-ils poursuivre les collectes de sang?

Oui, les collectes de sang doivent se poursuivre, moyennant le respect des mesures de distanciation sociale. Le don de sang est et restera nécessaire et doit être encouragé. Les personnes malades doivent être exclues comme toujours : il est important que le donneur soit conscient de son propre état de santé.

Le transport de sang, de produits sanguins et de médicaments est-il toujours autorisé ?

Oui, il s’agit d’un déplacement essentiel.

Qu’en est-il des dépistages médicaux non urgents ?

Renseignez-vous auprès de l’institution qui organise ces dépistages.

Les visites sont-elles autorisées dans les centres de soins ou dans les institutions qui soignent par exemple des personnes moins valides avec comorbidité ?

Les visites essentielles (aidants proches…) sont autorisées afin de ne pas totalement isoler socialement les résidents.

Les psychologues sont-ils un service essentiel ?

Oui, ils le sont.

Est-il autorisé d’organiser une ‘pièce de discussion’ dans le hall d'entrée d’une maison de repos ? (Une pièce temporaire avec sa propre porte extérieure, où une grande plaque de verre est incorporée dans le mur et dans laquelle un système d'interphone est installé).

Cela est possible à condition que le verre soit désinfecté après chaque visite. Ceci dit, la communication à distance (téléphone, appel vidéo...) est à privilégier pour des raisons d’hygiène.

Les services d’aide à domicile et d’aide familiale peuvent-ils continuer leurs activités ?

Oui pour : les personnes âgées, l’aide domicilière, les personnes présentant un handicap,, les victimes de violences intra-familiales, l'aide alimentaire, les refuges, l’accueil de nuit pour personne présentant des problèmes sociaux, les centres de coordination pour les aides domiciliaires et le soutien.

Les programmes de vaccinations doivent-ils continuer ?

Oui absolument. L’interruption des vaccinations dans certains endroits de la Belgique est très temporaire. Elles reprendront dès que possible.

Comment la prise en charge médicale de personnes sans-abris ou illégales est-elle organisée ?

Ils sont pris en charge via le CPAS. Les structures d’accueil ne font pas de distinction entre sans-abri. Certaines personnes peuvent être en situation de séjour irrégulier. Un centre fédéral de 250 places d’accueil et d’hébergement fonctionne à Bruxelles. Cette structure est sous gestion de la Croix Rouge de Belgique. Des permanences médicales et sociales y sont organisées, l’hygiène est assurée et des repas sont distribués.15 places de confinement y sont prévues si nécessaire. En Wallonie, la gestion des sans abri a été mise en place par la ministre de la Santé avec la collaboration des gouverneurs de province et des autorités locales: https://morreale.wallonie.be/home/presse--actualites/publications/coronavirus--le-gouvernement-de-wallonie-prend-des-mesures-de-soutien-supplementaires.publicationfull.html .

En Région bruxelloise, des mesures urgentes ont été décidées par le ministre de l’Action sociale, Alain Maron https://coronavirus.brussels/index.php/2020/03/16/mesures-specifiques-a-destination-des-personnes-sans-abri/. Voir également : https://www.ama.be/coronavirus-etat-des-lieux-du-secteur-sans-abri/?fbclid=IwAR2VUwE9gyXMzZmafO38uZBNHZhAp5ozoMTclxKRTwuQNfHu7Xv-wo0yhSA

Qui est soumis au test de dépistage?

Les prélèvements sont prévus pour deux catégories de personnes : - Toute personne dont l’état clinique nécessite une hospitalisation et dont le clinicien a une suspicion de Covid-19. - Tout professionnel de santé qui remplit la définition de « cas possible » et qui présente de la fièvre.

Les explications détaillées se trouvent dans la procédure pour les médecins généralistes sur le site de Sciensano : https://epidemio.wiv-isp.be/ID/Pages/2019-nCoV_procedures.aspx

Les professionnels de la santé peuvent-ils continuer à travailler en cas d’apparition de symptômes?

Les professionnels de la santé peuvent continuer à exercer en cas de légers symptômes moyennant l’utilisation d’un masque de protection. En cas de fièvre de plus de 37,5°C, ils ne peuvent plus exercer et doivent rester à la maison.

Les ambulanciers peuvent-ils continuer à travailler en cas d’apparition de symptômes?

Les ambulanciers peuvent continuer à exercer en cas de légers symptômes moyennant l’utilisation d’un masque de protection. En cas de fièvre de plus de 37,5°C , ils ne peuvent plus exercer et doivent rester à la maison.

Les patients atteints du Covid-19 peuvent-ils être soignés par des médicaments antiinflammatoires ?

Cela est actuellement à l’étude. Dans l’attente, le paracétamol est le premier choix pour traiter la fièvre ou des douleurs.

Quelle est la procédure à suivre pour la manipulation du corps d’une personne décédée du Covid-19 ?

Le SPF Santé Publique a rédigé une procédure pour la gestion du corps d’une personne décédée du Covid-19. Dans le respect du souhait de la famille, il est autorisé de toucher le corps de la personne décédée. Il est néanmoins crucial de bien respecter les mesures d’hygiène.

Les visites sont-elles autorisées dans les prisons ?

Les visites sous toutes leurs formes sont annulées pour limiter le risque d’infection. Cela signifie : les es visites dans la salle de visite, les visites des enfants, les visites sans surveillance (visites intime, visites familiales) et les visites derrière la vitre. Les personnes devant entrer dans la prison pour des raisons professionnelles y sont encore autorisées, à savoir les collaborateurs de la police, des services de renseignement et des autorités judiciaires, les avocats, la magistrature et les aides-soignants et médicaux.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique