Privés de bus à cause des navetteurs liégeois

Privés de bus à cause des navetteurs liégeois

Suite à l’épidémie de coronavirus, le TEC a mis en place des mesures de limitation du nombre de passagers : 5 dans un bus standard et 12 dans un bus articulé. Difficile par contre, aujourd’hui plus encore, de compenser cette réduction de l’offre de places disponibles par une multiplication des lignes. Résultat : les places sont chères dans les bus.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct