Eurovision: Hooverphonic a choisi une chanson sur l’euthanasie

À l’Eurovision
!
À l’Eurovision ! - D.R.

À la première écoute, c’est une très belle chanson, à la mélodie très accrocheuse et au parfum un peu James Bond, comme l’avait aussi celle de Sennek, la précédente candidate flamande à l’Eurovision. Mais il y a quelque chose de plus cette fois. « La chanson est très personnelle », explique Alex Callier. « Mon père était malade.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct