L’escroc du Standard risque 40 mois de prison et une confiscation

Michaël Neerdael risque très gros: 40 mois de prison, dix ans d’interdiction de commercialité et des confiscations pour 4 millions d’euros.
Michaël Neerdael risque très gros: 40 mois de prison, dix ans d’interdiction de commercialité et des confiscations pour 4 millions d’euros. - D.R.

Pendant ce temps-là, Michaël Neerdael, lui, roulait en Ferrari ou en Mercedes AMG alors que ses clients, eux, attendaient les rendements promis de 12 %. Selon Neerdael, les investissements étaient sécurisés et les rendements promis l’étaient sur le court terme. Un peu mégalo, il projetait, notamment, de racheter le Standard de Liège pour 1,5 million d’€.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct