Un astéroïde découvert par un prof de l’ULiège baptisé «Trappist»

E.mmanuel Jehin.
E.mmanuel Jehin. - TVA

Si cette dénomination, la même que celle donnée au téléscope chilien de l’ULiège qui a permis de découvrir la première exoplanète potentiellement habitable, a pris tellement de temps pour être officialisée, c’est parce qu’il faut voir trois fois un tel astéroïde avant de pouvoir lui conférer un nom.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct