La commune d’Etalle veut racheter la Justice de Paix

L’échevin stabulois Georges Gondon (MR).
L’échevin stabulois Georges Gondon (MR). - D.R.

Lors du conseil communal d’Etalle, qui s’est tenu mercredi soir, il a été question de l’ancien presbytère. Le bâtiment, qui appartenait à la commune depuis toujours, avait été vendu pour un euro symbolique à la régie des bâtiments, en 2003, afin d’y installer la Justice de Paix.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct