Liège sans étrangers contre le Brussels

Louis Titeca, le meneur, joue au culot.
Louis Titeca, le meneur, joue au culot. - Belga

Par contre, ce match n’est peut-être pas joué d’avance car si les visiteurs alignent quatre Américains, ils font aussi confiance à leurs autochtones avec le grand Lichodzijewski et le remuant Loubry mais aussi à des jeunes pousses, les frères Foerts en gros progrès ainsi qu’aux ex-liégeois William Robeyns et maintenant Sasha Deheneffe.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct