Buizingen: la SNCB croit en l’innocence du conducteur de train

Buizingen: la SNCB croit en l’innocence du conducteur de train
Isopix

Les experts ont conclu, dans leur rapport, que toutes les données recueillies indiquent que le conducteur du train L. a franchi un signal rouge le 15 février 2010. Mais, selon la SNCB, les gestes de conduite posés par ce dernier indiquent le contraire.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct