Christophe, handicapé, tire sur son rival amoureux à Beaufays

C’est sur la porte de cette maison que Christophe a ouvert le feu.
C’est sur la porte de cette maison que Christophe a ouvert le feu. - A.B.

Christophe a la particularité de se déplacer, essentiellement, en fauteuil roulant. Les suites d’un malheureux accident qui lui a ôté, en partie, l’usage de ses jambes. Samedi soir, il s’est rendu à l’adresse de son rival amoureux, rue de Trooz nº 14 à Beaufays afin d’en découdre.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct