Laurent a un solide alibi: il était dans un établissement Horeca

Laurent n’est plus suspecté par la justice liégeoise
: il a présenté un alibi.
Laurent n’est plus suspecté par la justice liégeoise : il a présenté un alibi. - FB

Ce mardi 2 juillet, en rentrant chez lui vers 22h, Laurent, 33 ans, découvre le corps sans vie de Karine Iskounene, 56 ans, sa compagne. La quinquagénaire, originaire d’Esneux, a été frappée à plusieurs reprises à la tête, probablement avec une batte de base-ball ou, à tout le moins, à l’aide d’un objet contondant.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique La Meuse pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct