Travailler pour un mauvais chef rend malade et moins productif

Photo News
Photo News

Leur risque d’avoir un burn-out est doublement plus important, cela alors qu’un peu plus d’un tiers (35%) des salariés sondés ne sont pas convaincus des capacités de leadership de leur manager.

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct