Foot (D3): trois clubs namurois au tour final fantastique

Onhaye aura-t-il encore l’occasion de faire sauter les bouchons en cette fin de saison
?
Onhaye aura-t-il encore l’occasion de faire sauter les bouchons en cette fin de saison ? - G.I.

1. Onhaye : « En avance de deux ans sur notre projet. »

Ce dimanche, Onhaye (D3A) a composté son billet pour le tour final en remportant la troisième tranche une journée avant la fin de celle-ci, ce qui est suffisamment rare pour être souligné. « On avait un projet en trois ans, d’être dans le top 5 et d’atteindre le tour final, on est en avance de deux ans », sourit le président d’Onhaye Christophe Bastin, qui a regardé avec satisfaction la montée en puissance de ses joueurs cette saison. « Ça joue vite, il y a de belles phases de jeu, les joueurs se trouvent. »

La prestation de dimanche face à Couvin-Mariembourg est un exemple du genre : verticalité, vitesse, utilisation des ailes et aussi efficacité. Les Walhérois, avec 65 buts inscrits, ont la troisième meilleure attaque de la série, derrière les ogres que sont les Francs Borains et la RAAL.

En outre, il suffit de voir les gestes techniques que tente l’attaquant Aurélien Lambert pour se rendre compte de la confiance qui habite ce groupe. À les voir évoluer de la sorte et avec leur moyenne actuelle de champion, on se dit qu’ils ont une vraie chance de grimper en D2. « On ne sera pas non plus déçu si on ne monte pas. On va jouer à fond et arrive ce qui arrivera. »

Christophe Bastin a la satisfaction de voir que ce qui est mis en place à Onhaye fonctionne, trois ans après son arrivée à la tête du club. « C’est un travail d’équipe, il y a des gens qui étaient là avant moi. Je me suis entouré. De mon côté, j’ai plus un rôle de manager. Quand on a pris la difficile décision de se séparer de Daniel Demaerschalk et Eddy Morue parce qu’on estimait qu’ils n’intégraient pas assez nos jeunes, le seul qui pouvait le faire, c’était Lionel Brouwaeys. Le club a fait le bon choix et progresse à tous niveaux, y compris les infrastructures, et on va dépasser les 300 jeunes. On a le label trois étoiles. C’est un ensemble, ce n’est pas juste Bastin ou Brouwaeys.  »

Onhaye devient un porte-drapeau du foot namurois. « On n’a rien au-dessus de la D2 Amateurs et c’est notre souci dans la province. Certes, on vient d’attirer un joueur du Standard (ndlr : Loris Lallemand), mais ce n’est pas évident d’aller chercher des joueurs bloqués ailleurs (ndlr : dans les divisions supérieures) pour qu’ils se relancent chez nous. »

2. « Certains ont saisi leur chance à Aische. »

Les Aischois (D3B) n’ont pas obtenu leur place au tour final dimanche par le gain d’une tranche, mais bien via le classement général, signe d’une certaine régularité. Joueur de champ avec le plus de temps de jeu cette saison, le défenseur Gauthier Piret avance ses explications aux bons résultats des siens : « On a eu des renforts plus expérimentés de la Nationale par rapport à l’an passé même si on a un groupe assez jeune. On se connaît bien depuis plusieurs années, cela a aidé à la cohésion de l’équipe. Il n’y a pas de clan, cela a vraiment joué. En outre, tout le monde a été régulier. L’ensemble, tu le dois au collectif. »

Le coach Manu Rousselle a aussi l’art d’attirer des bons éléments sous-exploités. « Ici, beaucoup de joueurs qui n’ont pas eu leur chance ailleurs ont su la saisir à Aische. Il y a de très bons jeunes dans la province de Namur. »

Cela dit, les Hesbignons ont tout de même connu quelques ratés à la sortie de l’hiver. « En mars, on a perdu trois fois d’affilée. Nous avons fait une bonne deuxième tranche et puis on a connu un petit creux. » Aische n’a d’ailleurs plus signé de clean sheet depuis sept rencontres. Voilà qui n’est pas idéal avant un tour final qui sera donc très « namurois » cette année. « On a joué contre Couvin-Mariembourg en amical en début de campagne. Je me doutais de leur bonne saison, ils ont un bon groupe avec de l’expérience. Onhaye a eu plus de mal à démarrer et leur tour final est un peu plus étonnant par rapport à ça, mais ils ont fait une très bonne deuxième partie de saison. »

3. Couvin-Mariembourg : « L’idéal aurait été de gagner la 3e tranche »

Les Fagnards (D3A) ont été les premiers Namurois de D3 à accrocher leur ticket pour le tour final.

C’était de haute lutte, lors d’un test-match face à la RAAL le 21 février dernier. Depuis, même si le staff fait tout pour motiver les joueurs, ceux-ci n’ont plus eu le même rendement. La mentalité et l’envie ne sont plus au top, comme on a pu le constater ce dimanche lors du derby et du revers à Onhaye (4-2).

«  Nous avons remporté la tranche, puis il y a eu un fléchissement naturel », déclare le directeur technique Jean-Marc Thys. «  L’idéal aurait été de gagner la troisième tranche, dans l’optique du tour final. Mais on prend ce qui vient. Concernant ce dimanche, il y avait beaucoup de blessés, mais il est vrai que ça manquait totalement d’envie. Ça ne peut pas continuer, sinon on ne sera pas prêt. Cela dit, l’envie sera là pour le tour final, même si l’idéal aurait été de bien se préparer. »

Quoi qu’il en soit, Couvin-Mariembourg a la possibilité de remonter en Division 2 Amateurs, un an après avoir chuté. «  Si l’opportunité est là, ce serait dommage de la louper. On prépare de toute façon une équipe pour jouer la tête en Division 3, donc qui tiendrait la route en D2. Des transferts entrants comme Sirat et Charlier sont de bons éléments. »

Une année après le départ de son prédécesseur Raphaël Cabaraux, Jean-Marc Thys peut être satisfait du travail qu’il a accompli, même s’il n’est pas du genre à tirer la couverture à lui. « J’ai lu en début de saison qu’on nous mettait dans les descendants. Rien que notre situation par rapport à ce que j’ai lu, c’est déjà une victoire (sourire). »

A l’heure où Ciney n’est pas encore sûr de renouveler son bail en D2 vu la situation de Virton un étage plus haut, et où Meux a dû batailler pour assurer son maintien, renforcer le contingent namurois à cet échelon ne serait pas du luxe. « Trois équipes de la province au tour final de D3, c’est très bien pour le football namurois. Onhaye a une belle équipe et Aische, contre qui on a gagné en amical en début de saison, est un bon club avec un bon président, et je suis content pour leur coach Manu Rousselle. »

Plus que deux petites semaines avant que ne débutent les hostilités du tour final. Le tirage au sort aura lieu lundi prochain à 19h à Cognelée.

GAETAN ISTAT

Article offert
Nous vous permettons exceptionnellement de lire cet article dans son intégralité pour vous faire découvrir notre nouvelle édition digitale
- 10X plus d'informations régionales sur ce nouveau site -

Foot amateur et chez les jeunes

Chargement
Tous

En direct

Le direct