Rémunérations des dirigeants: l’entourloupe du gouvernement

Stéphane Hazée (Ecolo) veut des explications.
Stéphane Hazée (Ecolo) veut des explications. - Belga

Stéphane Hazée le rappelle : dès 2014, un plafond de rémunération de 245.000 euros brut annuels avait été évoqué pour les dirigeants des organismes publics régionaux, ainsi que ceux des intercommunale et de leurs filiales (comme Nethys, par exemple). La commission du parlement wallon qui avait fait suite au scandale Publifin recommandait clairement aussi un plafonnement de rémunérations.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct