Mithra à l’étroit dans son usine de Flémalle

Myring en route pour la Russie.
Myring en route pour la Russie. - TVA

C’est à Flémalle que seront produits les anneaux destinés au marché russe, une fois l’accord du régulateur local obtenu. «  Peut-être en 2021, mais peut-être plus tôt ou plus tard, explique François Fornieri, le CEO de Mithra. Mais le plus important, c’est que le produit est bon, et que le dossier l’est aussi.  »

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct