CAP Belœil, le nouveau parti des «citoyens»

Pierre-Marie Sprockeels et ses colistiers veulent une administration plus proche du citoyen.
Pierre-Marie Sprockeels et ses colistiers veulent une administration plus proche du citoyen. - B.L.

Octobre 2017, à un an jour pour jour des élections communales, Pierre-Marie Sprockeels, avocat stambrugeois, tape du poing sur la table : «  Belœil mérite mieux que ce que les partis actuels lui proposent  », clamait-il dans nos colonnes. «

Découvrez l'abonnement numérique LaMeuse à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement à La Meuse ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct