Liège: les Rooftop ou graffitis de l’extrême

Liège: les Rooftop ou graffitis de l’extrême

“ Beurk ” à Saint-Sépulcre: visible en remontant vers ans TH.V.

Depuis quelque temps, les Liégeois peuvent apercevoir d’étranges inscriptions sur les façades de plusieurs bâtiments de la ville. Ces “ œuvres ” en hauteur sont appelées les Rooftop. Nous avons rencontré, non sans difficultés, les auteurs de ces graffitis de l’extrême.

Rédaction en ligne

Publié le 25/02 à 21h00

Vous êtes nombreux à vous demander qui sont les auteurs de ces inscriptions. Comment font-ils pour se rendre dans ces lieux insolites? Quelles sont leurs revendications et leur mode opératoire? Nous avons rencontré trois de ces artistes d’un genre nouveau.

Nous ne véhiculons aucun message de haine et nous sommes contre toute forme de vandalisme. Notre objectif est de donner une nouvelle dimension à l’art du graffiti: celle du défi et de la performance ”, explique l’un d’eux.

Nous pouvons résumer leur “ art ” à cette phrase: toujours plus haut, plus grand et plus impressionnant.

Découvrez le portrait de ces artistes dans nos pages de vendredi.