Liège 2015: aux Liégeois de jouer dimanche !

Dimanche, il faudra plus de 20.000 votes. Sinon...  alex trimboli

Dimanche, il faudra plus de 20.000 votes. Sinon... alex trimboli
    Dimanche, entre 8 et 13 heures, 160.000 Liégeois sont appelés à aller voter pour dire s’ils veulent que Liège pose sa candidature comme capitale culturelle européenne en 2015. Marie Gillain et Axel Witsel leur disent déjà: “ Allez voter, c’est important pour Liège ! ”

    Rédaction en ligne

    Depuis des mois, un groupe de Liégeois se battent pour que Liège pose sa candidature au titre de capitale culturelle européenne en 2015.

    Ce dimanche, 160.000 Liégeois pourront aller voter pour dire si, eux aussi, veulent cette candidature.

    Mais pourquoi celle-ci est-elle importante ? Parce que si Liège devient capitale européenne de la culture en 2015, cela voudra dire que la Cité ardente connaîtra pendant un an un retentissement international, des touristes et des visiteurs en masse.

    Pour l’actrice liégeoise Marie Gillain et pour Axel Witsel, le Soulier d’Or, en tout cas, le choix est fait: pour eux, il faut qu’un maximum de Liégeois se déplacent dans les bureaux de vote dimanc he matin. Histoire de montrer que les Liégeois sont aussi ardents qu’on le dit. Pour montrer aussi qu’ils savent ce qu’ils veulent: une ville qui mérite bien d’être pendant un an la capitale de l’Europe.

    Pour Yvette Motten, qui représente les cafetiers liégeois: “ Liège capitale culturelle européenne sera un vrai “ plus ” pour tous les Liégeois, et pas seulement pour les commerçants et l’Horeca.

    D’autres Liégeois ne disent rien d’autre quand ils affirment que cette candidature permettrait de faire sortir certains dossiers, d’accélérer l’avancement d’autres.

    Seulement, tout cela ne pourra avoir lieu que si plus de 19.000 Liégeois de plus de 16 ans se déplacent ce dimanche matin dans les bureaux de vote.

    Sinon, la consultation populaire sera un flop, il n’y aura pas de candidature possible avant... 2042 et, dans le reste de la Wallonie et du pays, ils seront sûrement nombreux à se frotter les mains en constatant l’échec d’un processus original.

    C’est donc maintenant aux Liégeois, et à eux seuls, de faire ce dimanche le triomphe ou l’échec de la consultation populaire.

    On saura exactement ce qu’il en est dimanche après-midi...