Publié le Samedi 11 Janvier 2014 à

Régions > Liège > Sports

Le premier Belgian Tennis Trophy débarque à Liège fin novembre

Rédaction en ligne

À côté des récents succès médiatisés des équipes nationales de football, de hockey ou de volley, le tennis masculin belge se sent un peu sous-estimé. Le premier Belgian Tennis Trophy, qui sera organisé à Liège au Country Hall les 29 et 30 novembre prochains, se propose de le remettre à l’honneur.


Rochus, Bemelmans, Goffin et Darcis ont déjà bloqué la date dans leur agenda.

Belga

Rochus, Bemelmans, Goffin et Darcis ont déjà bloqué la date dans leur agenda.

Derrière ce projet du « Belgian Tennis Trophy », on retrouve une équipe très soudée de quatre personnes : Stéphane Kayaerts, Thierry Milan, Christian Hertay et Alain Darcis. L’envie partagée pour tous est d’en faire un événement répétitif. « Tout l’engouement autour des équipes nationales est fantastique mais nous trouvons que le tennis belge masculin est sous-estimé. Les garçons font partie des 16 meilleures équipes mondiales en Coupe Davis depuis de nombreuses années. Pour tous nos joueurs, on a été injuste et nous voulions le remettre en valeur  », explique Alain Darcis.

Dès les premiers contacts noués pour lancer le projet sur les rails, les concepteurs du projet ont ressenti une grande réceptivité à tous les niveaux : joueurs (David Goffin, Olivier Rochus, Steve Darcis et Ruben Bemelmans), gérants du Country Hall, candidats sponsors. «  Dans ce contexte, je préfère parler des partenaires. Tout le monde a envie que ça marche. Les joueurs, je le connaissais. Je les ai vus grandir en suivant mon fils Steve. On a tous été surpris par l’enthousiasme que le projet suscite chez eux.  »

La date (29 et 30 novembre) a forcément été choisie en fonction de leur agenda. «  Fin novembre : ils sont revenus de vacances, ont repris les entraînements mais n’ont pas de tournois ou d’interclubs. Ils n’ont rien de programmé à cette date.  »

Et ce premier Belgian Tennis Trophy ne se veut pas un « happening » uniquement destiné aux francophones : la présence de Ruben Bemelmans est là pour en attester. Le pari est un peu ambitieux. Le Country Hall, c’est 4500 places. «  Le rêve, c’est faire salle comble les deux jours.  »

>Plus détails dans La Meuse Liège de ce samedi 11 janvier.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent