Publié le Samedi 16 Novembre 2013 à

Régions > Luxembourg > Actualité

Théroigne de Méricourt (Rendeux) a participé à la Révolution Française: une BD lui est consacrée

N.HN

Née à Marcourt (Rendeux), le 13 août 1762, Théroigne de Méricourt a activement participé, quelques années plus tard, à la Révolution Française. De ce destin hors du commun, Palix, illustrateur bien connu, et Jacques Herbet, l’écrivain, ont fait une bande dessinée soignée et très intéressante. Un ouvrage édité par Olivier Weyrich à l’initiative de la Province.


Cette bande dessinée est éditée chez Olivier Weyrich.

PALIX

Cette bande dessinée est éditée chez Olivier Weyrich.

Comme ses parents -des paysans aisés vivant dans la campagne de Marcourt (Rendeux)- Anne-Josèphe aurait pu vivre une vie de campagnarde. Il n’en a rien été. La mort de sa mère alors qu’elle n’est âgée que de quelques années, ses voyages successifs aux quatre coins de l’Europe, lui permettront des rencontres qui lui donneront un destin hors du commun. Un destin qui lui permettra d’aller jusqu’à marquer de son empreinte la Révolution Française (cf. ci-contre). Cela, non pas sous le nom d’Anne-Josèphe Théroigne mais bien sous celui de Théroigne de Méricourt.

Si l’Histoire ne l’a pas oubliée, il était important que la province de Luxembourg se souvienne également de cette femme qui n’hésitait déjà pas, à l’époque, à revendiquer certains droits pour son genre. Ce samedi 16 novembre, à partir de 15 heures, cette militante de la première heure sera mise à l’honneur au CIRAC (Centre international de rencontres et d’actions culturelles) à Marcourt. Cela notamment via une bande dessinée sortie de l’imagination de l’illustrateur Palix et du travail littéraire et d’historien fourni par l’écrivain Jacques Herbet.

Publié aux éditions Weyrich, cet ouvrage soigné et très intéressant a été voulu par l’institution provinciale. «  Ce projet fait partie d’une collection initiée par Philippe Greisch alors qu’il était encore député provincial à la Culture, se souvient René Collin, député provincial cdH en charge, notamment, du tourisme. Le but poursuivi était de mettre en avant des femmes célèbres ayant vécu dans la province. Chaque portrait choisi permet en outre de faire la promotion d’une partie du territoire.  » Plutôt que le roman, c’est la bande dessinée qui a été choisie pour véhiculer ces portraits Et depuis le lancement de la collection, c’est Palix qui se charge du dessin et Jacques Herbet qui s’occupe des recherches et de l’écriture. La Marquise du Pont d’Oye a inauguré la collection en 2010. En 2012, le portrait d’Ermesinde a permis de mettre en valeur le site de Clairefontaine. Et ce samedi, ce sera donc au tour de Théroigne de Méricourt d’être célébrée. La collection ne s’arrêtera pas là. «  Un quatrième tome se chargera de raconter l’histoire de Mathilde de Toscane, la mère de Godefroy de Bouillon  ». »

Prolongez l’information dans La Meuse Luxembourg de ce samedi ou via nos supports numériques.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent