Publié le Mercredi 22 Août 2012 à

Actualité > Société

Les cercles homosexuels estudiantins francophones se fédèrent

Rédaction en ligne

Les trois cercles homosexuels estudiantins francophones se fédèrent en une seule association, les CHEFF (cercles homosexuels estudiantins francophones), ont annoncé mercredi après-midi à Namur les présidents des trois cercles homosexuels francophones.
Illustration Photonews

Illustration Photonews

“Après les deux meurtres homophobes qui ont eu lieu à Liège, nous avons voulu réagir. Ces gestes ont été commis par des gens pour qui l’homosexualité est méconnue et méprisable. Notre pays autorise le mariage et l’adoption et possède une loi qui condamne les actes homophobes.

Mais notre société, elle, stagne en matière de tolérance”, a souligné Joey Delatte, président du cercle homosexuel estudiantin de Liège (CHEL).

Rassemblés sous une même organisation, le CHE à Bruxelles (créé en 1982), le CHEL à Liège (1995) et le CHEN à Namur (2002) veulent donner une structure stable et durable à leurs actions.

Les CHEFF développeront trois axes: la collaboration entre cercles mais aussi avec les plannings familiaux et les autorités universitaires; la lutte contre l’homophobie et la discrimination et la mise en place d’une structure sociale à l’écoute des jeunes. “Pour que nos actions soient efficaces, il nous faut des subsides, une meilleure visibilité et un soutien logistique. C’est pourquoi nous avons besoin de la reconnaissance des CHEFF en tant qu’organisation de jeunesse auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles”, a indiqué Pauline Lomami, présidente du CHEN.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent