Publié le Samedi 21 Janvier 2012 à

Régions > Liège > Actualité

ArcelorMittal: les syndicats évoquent un complot

Rédaction en ligne

Les organisations syndicales représentant les travailleurs d’ArcelorMittal se posent des questions à la suite de la publication du rapport de l’expert Laplace Conseil qui soutient que la sidérurgie liégeoise n’est pas viable.
Th. Van Ass

Th. Van Ass

“Un rapport publié il y a deux ans était ultra favorable à la sidérurgie liégeoise”, s’étonne Robert Rouzeeuw, président de la délégation FGTB. “On sent que c’est téléguidé, on se demande si ce n’est pas un complot. C’est en tout cas une déclaration de guerre aux syndicats”, poursuit-il.

“Ce rapport est immonde et scandaleux”, s’exclame David Camerini, président de la délégation syndicale CSC chez ArcelorMittal. “Il y a de quoi s’interroger : Mittal n’a-t-il pas fait pression ? Ce rapport remet même en doute le travail des organisations syndicales, or depuis des années, nous nous donnons corps et âmes, avec les travailleurs, pour maintenir l’outil”, ajoute le représentant syndical, évoquant notamment un gel des salaires, une flexibilité à outrance, une diminution d’effectifs ou encore un plan de restructuration accepté par le personnel.

Le front commun syndical se penchera sur le document dès lundi et prendra position. D’ici-là, il appelle les travailleurs au calme.

Le rapport de l’expert Laplace Conseil, commandé par la Sogepa, bras financier de la Région wallonne, estime que la fermeture du chaud à Liège est irréversible, et le froid, menacé. Laplace Conseil pointe notamment le déclin des outils, mais aussi l’attitude des Liégeois et des syndicats qui seraient trop revendicatifs et décourageraient les actionnaires. Par ailleurs, un milliard d’euros seraient nécessaires pour relancer la phase liquide.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent