Publié le Vendredi 2 Septembre 2011 à

Régions > Liège > Sports

L'interview-vérité des dirigeants du FC Liège

Rédaction en ligne

A quelques heures de la reprise du championnat, nous avons soumis Jean-Paul Lacomble et Léon Van Rymenam à un QCM sans pitié. Les repreneurs du FC Liégeois n’ont éludé aucune de nos question. Voici un extrait de l’interview.
Jean-Paul Lacomble montre la voie pour s’en sortir. SMETS

Jean-Paul Lacomble montre la voie pour s’en sortir. SMETS

Vous la découvrirez en entier dans nos éditions liégeoises de ce samedi.

Vous êtes assez proches du monde politique:

a) c’est indispensable

b) Liège ne vendra pas son âme au PS liégeois.

Jean-Paul Lacomble: “ a) et b). On ne peut pas vouloir être un acteur social de sa région en méprisant le politique mais nous ne voulons pas devenir un club sur lequel on colle une étiquette. Des gens nous ont tendu la main et ont joué un rôle dans notre décision de reprendre le club mais nous veillons à ne pas être dépendants d’un quelconque homme politique pour notre survie. ”

Vous ne voulez pas être des dirigeants omniprésents:

a) c’est une question d’agenda

b) vous voulez garder du recul

c) ça va changer

Lacomble: “ Pour moi, c’est a). Pour Léon, c’est peut-être b). Il fallait rassembler beaucoup d’argent pour prendre la dette en charge. Pour cela, il faut une activité professionnelle épanouie. Nous établissons donc des règles de gouvernement d’entreprise où tout le monde ne se mêle pas de tout. Le CA n’est pas un comité de foot qui se réunit tous les mardis à la buvette mais un organe qui prend des décisions stratégiques tous les deux mois et délègue la gestion opérationnelle à des gens qui ont suffisamment d’autonomie. ”

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent