Publié le Jeudi 12 Octobre 2017 à

Régions > Mons > Actualité

Notre grand baromètre des élections communales de 2018: à Mons, le PS d'Elio Di Rupo chute mais reste dominant

Cl.W.

Si à Charleroi, le PS prend une énorme gifle infligée par le PTB devenu le parti dominant, à Mons le parti d’Elio Di Rupo parvient à limiter les dégâts en restant le plus important. Mais le PTB crée aussi la surprise en devenant le deuxième parti à Mons, talonné par le MR.

Exclu

©News

Le parti socialiste montois n’échappe pas au vote de sanction des électeurs, situation quasi générale et consécutive aux affaires. Mais contrairement à d’autres communes où le PS a perdu sa place de leader, à Mons il reste très largement dominant, récoltant le double de voix (ou plutôt des intentions de vote).

On le sait, dans un scrutin communal, la personnalité des hommes ou femmes politiques est davantage prise en considération par l’électeur que le programme du parti. À Mons, Elio Di Rupo reste non seulement l’homme fort de son parti, respecté par ses pairs, mais aussi une valeur sûre pour les prochaines élections.

> La surprise de ce sondage provient du PTB. Un score jamais vu à Mons !

> Le top 5 des politiques en qui les Montois ont le plus confiance.

> L’interview dilemme d’Elio Di Rupo en vidéo  !

> Routes, trottoirs, parking, propreté : le degré de satisfaction des Montois.

> Tous les résultats de notre sondage dans nos éditions digitales.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent