Publié le Samedi 7 Octobre 2017 à

Fun > People

Exclusif: Paul-Loup Sulitzer rassurant sur l'état d'Alain Delon, «il va s'en remettre!»

Ch.V.

Ils sont rencontrés il y a près de 50 ans. Depuis, Alain Delon et Paul-Loup Sulitzer sont restés très proches. L’écrivain à succès, désormais installé à Bruxelles, a accepté de nous donner, en exclusivité, des nouvelles rassurantes sur l’état de santé de son ami, ce monstre sacré récemment opéré...

Exclusivité Sudpresse

«
Alain est quelqu’un de fort, de résistant
», confie son ami de longue date, Paul-Loup Sulitzer.

Reporters

« Alain est quelqu’un de fort, de résistant », confie son ami de longue date, Paul-Loup Sulitzer.

Il est en pleine écriture de son prochain roman, depuis son appartement bruxellois. Le 1er septembre dernier, il se tenait juste derrière son ami de toujours, Alain Delon, aux obsèques de la très regrettée Mireille Darc. « Ami de toujours », le terme n’est ici pas galvaudé. Entre Delon et Sulitzer, l’histoire dure« depuis près de 50 ans », se rappelle l’inventeur du western financier.

« Encore en pleine forme »

C’était à l’été 1968. Alain Delon tourne « La piscine » avec Romy Schneider, à Ramatuelle, dans le Sud de la France. « Afin de passer du temps à Saint-Tropez, Alain cherchait une maison. Il a loué celle dans laquelle j’étais. » Cette villa, c’était celle du grand-père de Paul-Loup. « Et Alain ne m’a pas demandé de partir, mais de rester. Je l’avais à l’époque déjà croisé quelques fois, mais c’est là qu’est née notre amitié ».

Des années plus tard, le lien est intact. Paul-Loup Sulitzer nous glisse avoir toujours pu compter sur son ami, même à l’autre bout du globe, et ne tarit pas d’éloges à son égard. « C’est un type formidable, fidèle en amitié ». Et c’est au nom de cette amitié, insiste l’écrivain, qu’il consent à nous donner aujourd’hui des nouvelles de l’état de santé du monstre sacré. Car ses récents soucis, révélés dans le presse le 27 septembre dernier, ont alerté l’opinion publique. Un problème cardiaque a été évoqué, consécutif à la perte de Mireille Darc. Rapidement, Anouchka, la fille de Delon, s’était montrée, non sans agacement, plus rassurante. «  C'était une opération prévue : cela faisait deux ou trois ans que mon père avait des problèmes de circulation dans la jambe et qu'il devait donc subir un pontage (de l’artère fémorale). Il faut arrêter d'enterrer les gens ! Mon père n'a rien de grave ! »

Paul-Loup Sulitzer ne se montre pas plus alarmiste.« Il avait un problème à une artère, à la jambe et a dû être opéré. Mais d’après les nouvelles que j’ai reçues, Alain va mieux. Ce n’était pas grave. Certes c’était un problème de santé à prendre avec sérieux, mais Alain est quelqu’un de fort, de résistant. Il va s’en remettre ! J’espère que j’aurai le plaisir de le revoir dans les prochains jours. »

Pas ses premiers soucis

S’ils se téléphonent régulièrement, la dernière fois que les deux hommes se sont vus, quelques mois après la visite d’Alain Delon à Liège (pour le festival du film policier), c’était en l’église Saint-Sulpice de Paris. Là où se déroulait la cérémonie d’adieu à Mireille Darc... Paul-Loup y a découvert un ami « sous le choc. Ça lui a foutu un coup de perdre la femme avec laquelle il avait un rapport si important.Alain est quelqu’un pour qui j’ai énormément de respect. Il est intelligent, sensible, n’a pas eu une vie des plus ordinaires. Oui, il sait retomber sur ses pattes. Et, à 81 ans (il aura 82 ans en novembre, NdlR), il est encore en pleine forme ! »

Et ce, même si quelques bobos, plus ou moins graves, ont, ces 10 dernières années, suscité l’inquiétude. En 2015, Alain Delon devait être hospitalisé pour un problème nerveux au visage. Trois ans plus tôt, il subissait une opération suite à une arythmie cardiaque. Son cœur s’emballait un peu trop. Mais en véritable samouraï, le monstre sacré ne s’est jamais laissé abattre.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent