Publié le Vendredi 6 Octobre 2017 à

Sports > Moteurs > Rallye

Rallye d'Espagne, après 3 spéciales: Thierry Neuville (7e) perd un premier pari

Thierry Wilmotte, envoyé spécial en Espagne

Le pilote Hyundai a concédé une quinzaine de secondes en raison d’un choix de pneus trop audacieux.


Thierry Neuville a attaqué fort ce vendredi matin, sur les spéciales de terre tracées au nord-ouest de Tarragone.

photo news

Thierry Neuville a attaqué fort ce vendredi matin, sur les spéciales de terre tracées au nord-ouest de Tarragone.

Thierry Neuville (Hyundai) pointe à la 7 e  place provisoire du rallye d’Espagne, à l’issue des trois premières spéciales de l’antépénultième épreuve du championnat du monde des rallyes. De tous les candidats à la victoire, et notamment de Sébastien Ogier à qui notre compatriote conteste la tête du championnat, Neuville était le seul pilote à avoir fait le pari audacieux de ne prendre que des pneus tendres (4 + 2 réserves) pour cette première boucle de 58 km.

Mikkelsen en tête !

Un choix qui s’est traduit par des 3 e  (à 2,1 sec. de Tanak) et 5 e  (à 1,0 sec. de Meeke) chronos dans les deux premières courtes spéciales de la journée. Mais qui lui a fait perdre 17,4 sec (en 39 km) sur Mikkelsen (Hyundai) dans la 3 e  spéciale du jour ! Assez pour dégringoler à la 7 e  place provisoire à 15,8 sec de son nouvel équipier norvégien, certes avantagé par un ordre de passage assez éloigné sur les routes poussiéreuses tracées au nord-ouest de Tarragone.

« Un choix concerté avec l’équipe »

« C’est vrai que mon pari n’a pas été payant, reconnaissait Neuvile à son passage de la mi-journée par le parc de service de Salou, où sa voiture présentait des pneus terre qui ressemblaient à des pneus slicks ! Mais c’est comme ça : ce choix, nous l’avons fait tous ensemble. Tant la direction du team que moi-même étions d’accord pour tenter cela. Maintenant, rien n’est perdu pour autant : nous allons continuer à pousser un maximum. »

Pas d’essais avant le départ

Pour étayer son choix, Thierry Neuville s’était bien sûr fié aux avis de son équipe, mais également au feedback donné par ses équipiers à l’issue des essais d’avant-course auxquels il n’a pas pris part ; ce qui pose bien sûr question quand on joue le titre de champion du monde ! « A l’issue de ces essais notamment effectués par Andreas Mikkelsen qui a besoin de kilomètres, vu son arrivée toute récente dans l’équipe, on m’a dit que ces pneus pouvaient tenir sur 50 km, dit Neuville. Mais après 10 km dans la longue spéciale (NDLR : plus les vingt des deux premières spéciales), j’ai commencé à perdre l’adhérence. »

« Tout le monde pareil cet après-midi »

Cet après-midi, les pilotes repassent par les mêmes spéciales. Mikkelsen (Hyundai) domine les débats devant Ostberg (Ford, à 0.6 sec.), Ogier (Ford, à 4.6), Tanak (Ford, à 7,4), Meeke (Citroën, à 7,6), Sordo (Hyundai, à 12,3), Neuville (Hyundai, à 15.8), Latvala (Toyota, à 16.0), Hanninen (Toyota, à 20.4), etc. « Mais nous ne pourrons pas vraiment en profiter pour faire notre retard, car tout le monde partira avec le même choix de pneus cet après-midi, sur des routes qui ont désormais été balayées, prédisait Nicolas Gilsoul, le copilote de Thierry Neuville. Ce n’est pas pour autant qu’on sera toujours aussi loin... »

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent