+

Univers > Foot > Diables Rouges

Les Diables Rouges perdent un important sponsor

Rédaction en ligne |

Publié le Jeudi 5 Octobre 2017 à

L’entreprise de construction Verelst stoppe sa collaboration avec l’équipe nationale.

L’entreprise de construction Verelst, un sponsor important de la fédération belge de football (URBSFA) depuis dix ans, cesse sa collaboration. Le contrat court en principe jusqu’à la Coupe du monde 2018 en Russie, mais des clauses permettaient de mettre fin à la collaboration plus tôt. «  D’un point de vue commercial, la Russie n’est plus du tout intéressante pour nous  », a justifié jeudi le CEO Kurt Geens.

La collaboration s’achèvera dès la fin de ce mois d’octobre, ont annoncé jeudi la fédération et Verelst. L’entreprise de construction était un des treize sponsors principaux des Diables Rouges. «  Pour notre société, cela représentait un budget de sponsoring considérable  », a indiqué M. Geens.

La Coupe du monde en Russie, disputée l’année prochaine, n’intéresse donc plus Verelst. «  L’attractivité de la Russie est bien moindre que celle du Brésil (où s’est jouée la précédente coupe du monde). Amener des clients là-bas nous aurait demandé beaucoup trop d’efforts  », a justifié le CEO.

Verelst a débuté son sponsoring à une époque où les Diables Rouges ne pointaient qu’aux alentours de la 70e place mondiale au classement Fifa. Maintenant que les premières places ont été atteintes, l’entreprise estime qu’il est temps de passer à autre chose. M. Geens n’a toutefois pas communiqué ses futures intentions.

La fédération a tenu à remercier Verelst. «  Nous n’oublions pas que Vereslt est arrivé à un moment où peu de gens croyaient en notre fédération et en notre football. Ils nous ont aidés énormément dans la construction du ’Belgian Football Centre’ à Tubize  », a ajouté l’URBSFA.

Un porte-parole de la fédération a également affirmé que des négociations étaient en cours avec de nouveaux partenaires potentiels.