Publié le Mercredi 4 Octobre 2017 à

Actualité > Consommation

L'arrivée d'un million de voitures électriques sur le marché belge ne devrait pas poser de problèmes

Belga

Une généralisation des voitures électriques en Belgique ne devrait en principe pas poser de problème pour le réseau électrique, estime mercredi la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg) dans son étude annuelle sur le fonctionnement et l’évolution des prix sur le marché de gros belge de l’électricité.

Selon la Creg, l’arrivée d’un million de voitures particulières électriques ne ferait grimper la consommation d’électricité que de près de 4%. Et cette hausse ne se ferait pas aux dépens de la sécurité d’approvisionnement, pour autant que ces véhicules électrique soient chargés au bon moment.

De plus, ce type de véhicule pourrait même devenir une source d’approvisionnement du fait de l’augmentation de la capacité de stockage puisque, en théorie, 100.000 voitures électriques suffiraient pour quasiment doubler la capacité de stockage électrique existante en Belgique, souligne le régulateur du secteur énergétique.

Ceci dit, en 2016, on ne comptait que 4.368 voitures électriques en Belgique, soit moins de 0,08% du parc automobile. Mais de nombreux constructeurs ont décidé de miser sur ce type de véhicules et parient sur une introduction massive de la voiture particulière électrique dans un futur proche, constate la Creg.

Le régulateur a fondé ses calculs sur une consommation moyenne par voiture électrique de 0,20 kWh par kilomètre et sur une distance annuelle moyenne parcoure de 15.000 kilomètres. Un parc d’un million de voitures électriques conduirait ainsi à une consommation annuelle de 3 TWh, ce qui représente 3,8% de la consommation totale annuelle d’électricité (80 TWh). Avec cinq millions de voitures électriques, la consommation augmenterait de 18,8%.

Par contre, l’impact des voitures électriques sur la capacité de stockage est significatif même avec un nombre de véhicules de ce type relativement faible: 100.000 véhicules avec une batterie de 50 kWh offriraient une capacité de 5 GWh, ce qui doublerait presque les capacités théoriques de stockage.

Si les véhicules électriques ne sont pas rechargés lors des pics de consommation du matin ou du soir, non seulement ils ne poseront pas de problème pour la sécurité du réseau électrique mais ils pourraient même la renforcer.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent