Publié le Mercredi 4 Octobre 2017 à

Actualité > Monde

Furieuse, cette maman s'attaque à Facebook: le réseau social a banni une photo de sa fille atteinte d'une maladie très rare (photos)

Rédaction en ligne

Pippa Atkinson est un bébé de tout juste 1 an. Elle est atteinte d’une maladie rare, l’epidermolysis bullosa. Quand sa maman a voulu poster des photos d’elle sur Facebook pour sensibiliser le public à sa condition, le réseau social a décidé de supprimer l’image car elle « rend ses utilisateurs mal à l’aise ».

© Daily Mail

Rhiannon Atkinson est une maman écossaise, âgée de 30 ans, très furieuse à l’encontre du réseau social Facebook. En voulant sensibiliser le public à la maladie très rare de sa fille, elle a publié des clichés de l’enfant sur Facebook, relate le Daily Mail.

Les photographies de l’enfant, atteinte d’epidermolysis bullosa, ont été enlevées du réseau social. Selon Facebook, les photos ont été bannies car elles sont considérées comme « indésirables ».

La maladie se traduit par la prolifération de plaques et d’ampoules sur la peau de l’enfant. À hauteur de ses pieds, on peut voir à quel point la maladie ravage l’épiderme du bébé. « Quand elle est née, on aurait pu croire qu’on l’avait trempée dans de l’eau bouillante, tellement la peau de ses mains et de ses pieds était abîmée » explique la maman. « Nous n’avons pas pu la prendre dans nos bras pendant 5 mois, tellement sa peau était endommagée » raconte-elle.

Facebook ne revient pas sur sa décision

« J’ai contacté Facebook pour leur dire que c’était ridicule car j’essayais de sensibiliser les gens à la maladie de ma fille » raconte R. Atkinson.

Malheureusement pour elle, Facebook n’a rien voulu entendre : « Des personnes nous ont signalé que cette publication les rendait malade ». La jeune maman est totalement abasourdie : « Je n’aurais jamais pensé entendre cela de leur part ».

« Nous ferons tout ce que nous pouvons pour lui donner une vie heureuse »

La condition de la jeune Pippa oblige ses parents à régulièrement nettoyer la maison, changer ses vêtements, bander ses mains et ses pieds, afin que ses plaies ne s’infectent pas. L’enfant se voit administrer de la morphine et du paracétamol pour soulager la douleur provoquée par la maladie.

Mais la maman aime sa fille plus que tout au monde et fait tout son possible pour lui donner une vie correcte : « Je ne changerais de fille pour rien au monde. Nous ferons tout pour qu’elle aie une vie longue et heureuse » conclut-elle.

© Capture Daily Mail

© Capture Daily Mail

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent