Publié le Lundi 2 Octobre 2017 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Un Orp-Jauchois a été hospitalisé plusieurs fois, on lui a diagnostiqué une bronchite et une pneumonie: il s'était installé dans une maison qui avait de gros problèmes d'humidité

Rédaction en ligne

Benoît Vanhoebroeck a emménagé dans une maison de l’Agence immobilière sociale du Brabant wallon en mars dernier. Mais l’Orp-Jauchois y a vite constaté de gros problèmes d’humidité. L’intervention de l’agence a traîné et Benoît a contracté plusieurs maladies. Hébergé dans un logement du CPAS depuis ce lundi, il doit désormais payer… deux loyers.

Benoît est désemparé. Déjà fragilisé financièrement, il se retrouve dans une situation intenable où il va devoir payer… deux loyers  : l’un pour un logement de l’Agence Immobilière Sociale (AIS), l’autre pour un logement d’urgence du CPAS d’Orp-Jauche.

En mars 2017, Benoît a emménagé dans cette maison de Folx-les-Caves, propriété de l’AIS, gérée par la Province du Brabant wallon. Il a rapidement constaté d’énormes problèmes d’humidité à plusieurs endroits de la maison. «  Les plaintes ont commencé à se détacher, des moisissures sont apparues sur les murs… Ce qui a eu des impacts sur ma santé.  »

> Le souci, c’est que l’intervention de l’AIS et du propriétaire du logement a tardé. «  J’ai notifié les soucis à l’AIS à plusieurs reprises. À chaque fois, un agent un venu constater, mais sans qu’il n’y ait jamais d’intervention  »

> Excédé et inquiet pour son état de santé, Benoît a fait appel au Service d’Analyses des Milieux Intérieurs (S.A.M.I.) de la Province pour faire contrôler les niveaux de toxicité de son habitation.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent