+

Univers > Foot > Foot international

Marseille sur le podium de la Ligue 1 grâce à son succès à Nice (2-4)

Afp |

Publié le Dimanche 1 Octobre 2017 à


@News

@News

Marseille sur le podium ! Mené 2 à 0, l’OM s’est imposé 4 à 2 à Nice dans un match fou. Le dimanche a été plus triste pour Lyon, qui dominait 3-1 avant de concéder le 3-3 à Angers, son 5e match sans succès consécutif toutes compétitions confondues.

Et une remontada sur la Côte d’Azur ! Au bout de 16 minutes, Nice mène 2-0 par Mario Balotelli et Jean-Michael Seri. Mais à la 44e minute, Lucas Ocampos a inscrit un doublé et Pierre Lees-Melou a marqué contre son camp : 3-2 pour Marseille. Et juste après la pause, Luiz Gustavo brise définitivement les ailes des Aiglons : 4-2 pour l’OM à la 48e minute ! Puis carton rouge pour Luiz Gustavo à la 66e minute et Steve Mandanda qui arrête un penalty à la 83e minute : un scénario dingue.

Dommage que des échauffourées en tribunes aient gâché un peu l’ambiance. Mais l’OM peut savourer : dimanche soir, il est sur le podium quand Nice végète à la 10e place.

De quoi mettre du baume au coeur de la direction et du staff marseillais alors que les critiques continuent à pleuvoir. La dernière en date ? C’était juste avant le match, sur Canal+. Samir Nasri, formé à Marseille et aujourd’hui à Antalyaspor, en Turquie, y a estimé que les supporters de l’OM « se sentent floués par toutes ces promesses » faites par les dirigeants autour du « Champions Project ».

« Quand on voit que Paris recrute Neymar, Mbappé… que Monaco va chercher Jovetic ou Baldé ou Tielemans, on se dit qu’on nous a menti. C’est dommage », a-t-il encore taclé.

L’ex-milieu offensif d’Arsenal n’est pas tendre non plus avec Rudi Garcia : « Aujourd’hui l’OM n’arrive pas à jouer contre les gros du championnat. Et ça c’est un problème qui vient du coach, parce que tactiquement l’équipe n’est pas prête ». Un gros ? Le PSG vient au Vélodrome le 22 octobre.

L’entraîneur de l’OL Bruno Genesio n’a désormais gagné qu’un seul de ses huit derniers matches, toutes compétitions confondues. Lyon est 8e. Le coach n’a pas été aidé par ses défenseurs brésiliens : Rafael a marqué contre son camp (30e) et Marcelo a été exclu à la 50e minute quand son bras a heurté, dans un geste de dépit, celui de l’arbitre qui venait de lui donner un carton jaune.

« C’est grotesque, c’est risible… », a commenté Genesio au sujet de cette exclusion. Mais il ne se cache pas derrière ce fait du match pour expliquer ce revers. « Même si on est à dix, on se doit d’être beaucoup plus vigilants, beaucoup plus sereins, lorsqu’on a deux buts d’avance », insiste le technicien rhodanien.

Son président Jean-Michel Aulas pense, lui, à l’avenir et plaide pour que l’arbitre « puisse, ce qui a déjà été fait dernièrement en commission de discipline, retirer le carton rouge, ce qui permettra à Marcelo de jouer contre Monaco » (le 13 octobre).

« J’avais la vidéo, donc j’ai demandé que l’arbitre puisse regarder. Il ne s’agit pas de revenir sur le match mais (…) j’ai pensé au match suivant contre Monaco et j’ai souhaité qu’il puisse prendre connaissance des images pour montrer que Marcelo ne fait pas de geste contre lui, c’est simplement un geste de dépit », a encore souligné JMA.

Avant ce match, Troyes a battu Saint-Etienne (2-1) dans un match qui fera moins couler d’encre.