Publié le Dimanche 1 Octobre 2017 à

Sports > Hockey > Division d'honneur

Hockey: le remarquable sans-faute de l'Orée

Laurent Toussaint

Le club de Woluwe-St-Pierre flotte sur un petit nuage avec ses 12 points en 4 matchs. Le maximum.

Le capitaine bruxellois, Alex De Paeuw, veut surtout éviter de s’enflammer après seulement quatre journées de compétition

Philippe Demaret

Le capitaine bruxellois, Alex De Paeuw, veut surtout éviter de s’enflammer après seulement quatre journées de compétition

Après avoir réussi à se maintenir, la saison dernière, suite à leur retour en division d’honneur, les Oréens réussissent un début de campagne 2017-2018 tonitruant en parvenant à aligner quatre succès consécutifs depuis l’entame de la compétition avec deux victoires convaincantes face au Léopold et au Dragons. Mais bien plus que les résultats, c’est la manière qui a impressionné sur le terrain depuis trois semaines. Les Bruxellois ont proposé quatre prestations très séduisantes qui leur permettent d’occuper, seuls, la tête de la division d’honneur avec 12 unités.

«  Je pense qu’il y a plusieurs facteurs qui peuvent expliquer cette belle entame de championnat, analyse le capitaine Alex de Paeuw. Il y a, premièrement, cette longue préparation estivale et, deuxièmement, les nombreuses arrivées qui nous permettent de disposer d’un beau noyau équilibré. Et c’est vrai que je ne m’attendais certainement pas à ce que la mayonnaise prenne aussi bien et aussi rapidement. Nous défendons beaucoup mieux et nous disposons d’un p.c. redoutable. Je dois bien reconnaître que je suis également surpris par nos prestations. Nous avons également dominé des équipes plus fortes que nous sur papier. Nous possédons un bon mélange entre jeunesse et expérience. Nos jeunes joueurs osent beaucoup plus jouer. Enfin, le changement de coach a évidemment modifié la donne. Il possède une autre vision du jeu qui correspond bien à l’équipe.  »

Et c’est clair que durant l’été, la direction bruxelloise et le nouveau staff ont été plutôt actifs sur le marché des transferts avec cinq arrivées : le Belge Louis Decock (Léo), l’international irlandais de 22 ans, Lee Cole, l’Espagnol Alex Tellez, l’Argentin, Fernando Ricci et son compatriote, le jeune Tomas Domene, redoutable sleeper, déjà auteur de six buts cette saison. Le noyau de Xavi Arnau compte 22 joueurs dont 8 étrangers. Onze Belges sont issus de l’école des jeunes, soit 50 % du noyau donc dont une majorité de U21. «  Nous parvenons à développer un jeu attrayant, poursuit l’ancien international. Nous sommes capables de jouer de manière beaucoup plus compacte lorsque nous devons défendre. Nous sommes également bien plus calmes même lorsque les circonstances de jeu ne nous sont pas favorables. Nous essayons de proposer du jeu mais également de varier nos schémas lorsque les circonstances l’exigent. Ce groupe est extrêmement serein depuis notre première rencontre.  »

En début de saison, ils sont peu nombreux à avoir pointé l’Orée parmi les candidats à une place dans le Top 8. Même le club ne s’est pas montré très ambitieux au moment de fixer ses objectifs. «  Nous ne savions pas réellement où nous situer. Soyons honnêtes, la plupart des clubs de division d’honneur se sont bien renforcés. Même si nous sommes parvenus à nous maintenir, nous n’avons terminé la défunte saison qu’à la dixième place. Nous avons évoqué une place dans le Top 8. Mais peut-être que nous pouvons viser plus haut comme une sixième place. Mais la saison sera longue. Il reste encore 18 matchs à disputer. Mais je ne pense pas que nous ayons une chance de disputer les playoffs. Il y a beaucoup d’équipes qui visent le dernier carré.  »

Dimanche prochain, les Bruxellois pourront à nouveau mesurer leur niveau face au Waterloo Ducks, l’un des candidats au titre en fin de saison. Une rencontre qu’ils aborderont en tant que leaders du championnat et avec énormément de sérénité. «  Notre plus grande force, c’est notre mentalité. Nous luttons avec beaucoup de cohésion. Nous prenons beaucoup de plaisir et nous sommes réellement à notre place. Nous allons essayer de rester les pieds bien sur terre et de garder cette sérénité dans le groupe. Le week-end prochain, nous allons recevoir mon ancien club sans aucune pression. Cela pourrait peut-être peser dans la balance.  »

Tous les points déjà pris par l’Orée devraient en tout cas leur permettre d’assurer au plus vite leur place en division d’honneur avant, pourquoi pas, de poursuivre leur belle épopée et de confirmer qu’ils n’occupent pas cette première place au classement par hasard.

LAURENT TOUSSAINT

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent