+

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Mouscron

La réaction de Mircea Rednic après le nul concédé par Mouscron face à Malines: «On a manqué de maturité en fin de match»

Rédaction en ligne |

Publié le Samedi 30 Septembre 2017 à


Déçu, le coach des Hurlus.

PN

Déçu, le coach des Hurlus.

Alors que grâce à leur réalisme en 1ère mi-temps, puis à un excellent Bailly après la pause, Mouscron semblait se diriger vers un nouveau succès, Malines a égalisé dans les arrêts de jeu. Le T1 de l’Excel était clair : ce sont deux points de perdus !

Malgré le très gros match livré par Logan Bailly, et cet avantage de deux buts à la pause, Mouscron a concédé le match nul lors de la visite de Malines, qui a égalisé dans les arrêts de jeu !

Alors que le public mouscronnois fêtait la 6e victoire du REM, Colin Coosemans, le gardien visiteur, profitait d’un dernier corner pour monter dans le rectangle adverse, se jouer de la défense mouscronnoise, avant de centrer en direction de Cobbaut qui, venait arracher le nul (2-2).

«  Je ne peux être que déçu car nous avons perdu deux points ce soir  » commentait Mircea Rednic, sans toutefois perdre le sourire. «  On sait que l’an dernier on sautait de joie avec un point, désormais on pleure… L’égalisation du KV à la dernière minute est due à notre manque d’expérience et de maturité. Certes, je demande généralement de jouer la possession du ballon… mais à ce moment-là du match, on doit le dégager à tous les coups au-delà des tribunes  ».

De son côté, Yannick Ferrera saluait le jusqu’au-boutisme de ses troupes, et saluait, aussi, le match du portier mouscronnois.

«  Alors que l’on s’acheminait vers une défaite, je m’apprêtais à dire que nous avions joué non pas contre onze joueurs, mais contre dix joueurs et un mur  » a expliqué Yannick Ferrera. «  Nous avons frappé 20 fois au but, donc 9 fois entre les poteaux, mais Monsieur Bailly a tout arrêté… avant de finalement devoir se retourner à deux reprises. Le tournant du match ? Ce tir de Olinga avant la pause, qui rebondit sur la latte puis sur la ligne avant de ressortir. Si c’est 3-0 à cet instant, pas certain que l’on puisse relever la tête ensuite…  »