+

Univers > Foot > Foot international > Allemagne

Allemagne: Dortmund conserve la tête grâce à une victoire à Augsbourg

Belga |

Publié le Samedi 30 Septembre 2017 à

Malheureux en Europe, intouchable en Allemagne: Dortmund, visiblement fatigué quatre jours après sa défaite contre le Real Madrid (1-3), a cependant conservé ce samedi la tête de la Bundesliga en s’imposant à Augsbourg 2 buts à 1 pour la 7e journée.

Avec 19 points, le Borussia compte provisoirement cinq unités d’avance sur Hoffenheim (14 pts) et six sur le Bayern Munich (13 pts), qui jouent tous les deux dimanche, respectivement à Fribourg et à Berlin. Dortmund compte surtout 21 buts marqués contre 2 seulement encaissés.

Yarmolenko (4e) et Kagawa (23e) ont marqué pour les Jaune et Noir. Caiuby avait égalisé pour Augsbourg à la 11e minute.

Samedi, les hommes de Bosz avaient pour mission d’oublier le match du Real, qui les laisse en dernière position de leur groupe avec deux défaites en deux matches en Ligue des champions. Et de renouer avec l’état de grâce qu’ils connaissent actuellement en championnat, où ils restaient sur le 6-1 infligé à Mönchengladbach le week-end précédent.

Pour ce faire, le coach avait changé cinq joueurs par rapport à mercredi: Julian Weigl et Marc Bartra, revenus de blessure, retrouvaient leur place de titulaire au milieu et en défense centrale. Dahoud, Pulisic et Kagawa étaient les trois autres joueurs de retour dans le onze de départ.

Yarmolenko, l’Ukrainien venu remplacer Ousmane Dembélé fin août, dynamitait la défense d’Augsbourg dès la 4e minute (1-0), d’une superbe talonnade au milieu d’un paquet de joueurs, sur corner. Le Brésilien Caiuby égalisait peu après (1-1, 11e), mais Kagawa, idéalement servi par Yarmolenko, répondait rapidement d’un bijou de balle en cuiller pour lober le gardien (2-1, 23e).

Le match aurait été plié beaucoup plus tôt si Aubameyang, en tête du classement des buteurs avec 8 buts, n’avait pas manqué deux fois l’immanquable. A la 32e minute, arrivé seul plein axe devant le portier d’Augsbourg, le Gabonais a perdu son duel, événement rare pour lui. Puis à la 79e, il déposait un penalty dans les bras du gardien en tentant une «Panenka».

Malgré les efforts d’Augsbourg, plus offensif et plus dangereux après la pause, le leader a tenu bon jusqu’au bout, en partie grâce au bon match de son gardien international suisse Roman Bürki, auteur notamment de deux parades de classe (59e et 90e+2).

«Les semaines à deux matches nous coûtent beaucoup d’énergie», a commenté Bürki après le match, «on l’a vu aujourd’hui, et particulièrement en deuxième période. Les têtes aussi sont fatiguées, nous sommes moins concentrés, nous avons perdu beaucoup de ballons. Mais nous nous sommes battus et nous avons gagné».

Dans les autres matches, le promu Hanovre a été défait à Mönchengladbach 2-1, mais conserve provisoirement la quatrième place, qui sera cette année directement qualificative pour la Ligue des champions.