Publié le Samedi 30 Septembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Ils agressaient les chauffeurs de taxi

LWs

En mai dernier, la BLR de la zone de police Secova avait réussi à coincer les auteurs de plusieurs agressions hyper-violentes de chauffeurs de taxi, commises deux mois plus tôt. Serge (40), de Sprimont, sa compagne Sabrina (36), d’Esneux, ainsi que leur complice César (32), de Sprimont également, ont comparu ce vendredi au tribunal correctionnel de Liège. Ils risquent de lourdes peines.

Le métier présente parfois certains risques, surtout la nuit.

LE LARDIC

Le métier présente parfois certains risques, surtout la nuit.

Le premier vol avec violence dont André et Sabrina ont à répondre a été commis le 7 février dernier. Serge et Sabrina avaient pris un taxi boulevard de la Sauvenière à Liège, vers minuit, pour revenir sur Tilff. «  Lorsqu’ils voient ainsi arriver un couple, les chauffeurs de taxi sont rassurés, c’est moins inquiétant que certains autres clients  », a relevé M e  Martin, pour les parties civiles. Et pourtant : une fois le taxi arrivé à hauteur du parking du magasin Lidl de Tilff, Serge s’était jeté sur le taximan, et il l’avait dépouillé de sa recette, soit quelques dizaines d’euros.

Le 30 mars, le couple avait recommencé exactement le même manège, demandant à aller de Liège à Tilff. Une fois arrivés à hauteur de la place Saucy, Serge avait sorti un tournevis qu’il avait utilisé pour menacer le chauffeur. Le butin avait, une fois encore, été très maigre : à peine 30 euros… Un mois plus tard, le 30 avril, le couple avait encore répété le scénario, à Tilff, emportant cette fois un butin bien plus important.

L’agression perpétrée avec André, le 30 avril également, avait été plus violente et aurait pu avoir de très graves conséquences : il était 5 h du matin, et Serge avait pris le taxi avec André en demandant à être emmené à Tilff. Le taximan circulait sur l’autoroute E25 lorsque Serge lui avait sauté dessus en le prenant par la gorge ; la victime avait à peine eu le temps de se rabattre sur la bande d’arrêt d’urgence et elle avait fui à pied ses agresseurs.

Les victimes, traumatisées, se sont constitué parties civiles. Une d’entre elles est un pensionné de 70 ans qui travaille en complémentaire… Il avait déjà été agressé il y a un an et demi.

Serge, multirécidiviste, risque 6 ans de prison. Son avocat, Me Simonis, a demandé une peine avec sursis, «  qui constituerait une épée de Damoclès  », pour éviter à ce père de famille d’une nouvelle fois rechuter. Une peine de 42 mois de réclusion a été requise contre André, en récidive également, tandis que Sabrina risque 2 ans avec sursis. Jugement le 13 octobre.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent