+

Univers > Foot > Foot international > Barcelone

Liga: la motion de censure contre le président du FC Barcelone abandonnée

Rédaction en ligne |

Publié le Jeudi 28 Septembre 2017 à

L’homme d’affaires Agusti Benedito n’a pas réussi à réunir assez de soutiens pour faire voter sa motion.

L’homme d’affaires Agusti Benedito, instigateur d’une motion de censure contre le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a clôturé jeudi le processus sans avoir réussi à réunir assez de soutiens pour faire voter sa motion.

Jordi Cardoner, premier vice-président du Barça, «  a donné un délai de signature mercredi  », a relevé M. Benedito. «  Puisque le club a clôturé le délai, la motion est abandonnée. »

Pour pouvoir déposer sa motion de censure, M. Benedito disposait en principe de 14 jours ouvrés pour rassembler les signatures de 15 % des 110.000 socios en âge de voter, soit 16.500 parrainages. Mais celui-ci, candidat malheureux à la présidence du club en 2015 face à M. Bartomeu, n’avait rassemblé jeudi que 12.504 parrainages.

M. Benedito et les dirigeants du Barça s’opposaient sur le délai de 14 jours ouvrés. M. Cardoner lui a donné jusqu’à mercredi pour réunir ses signatures mais l’opposant estimait disposer de plusieurs jours supplémentaires, jusqu’au 2 octobre, pour tenter de fédérer.

Sa campagne, annoncée au début de l’été, avait pris de l’envergure après le départ inopiné de Neymar au Paris SG début août, qui a grandement ébranlé M. Bartomeu. Mais le sursaut sportif de l’équipe, avec un sans-faute en Liga, a grandement apaisé l’atmosphère.

Comme le Real Madrid, le FC Barcelone n’est pas la propriété d’un investisseur privé mais de ses supporters et actionnaires, les quelque 140.000 « socios ». Ces derniers sont appelés aux urnes tous les six ans pour élire le président du Barça et ses conseillers.