Publié le Jeudi 28 Septembre 2017 à

Régions > Tournai > Actualité

Agression au couteau à Tournai: la lame est restée dans son bas-ventre, c'est un témoin qui lui a retirée

Céline Delcroix

Ce jeudi 28 septembre à 14h40, un jeune homme tournaisien s’est fait agresser. Il a reçu plusieurs coups, dont un coup de couteau à steak dans le bas-ventre. La lame du couteau est restée dans son bas-ventre et c’est un témoin des faits qui est parvenu à lui retirer.

Un jeune homme a été victime, jeudi après-midi, d’une agression au couteau à Tournai. Un suspect a été interpellé. Les autres membres de la bande sont recherchés. Les raisons de l’agression ne sont pas encore connues.

On ignore pour l’heure l’état de santé de la victime qui, hospitalisée, a reçu plusieurs coups de couteau notamment au niveau du bas-ventre et du visage.

« La victime est un jeune Tournaisien. Il a été frappé avec un couteau à steak. Durant l’agression, le couteau a cassé dans le corps de la victime. L’auteur est parti avec le manche de ce couteau. Un témoin de cette agression a retiré, lui-même, la lame qui était enfoncée dans le corps », expliquait en fin d’après-midi Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du Roi de Tournai.

Les faits se sont déroulés jeudi après-midi, vers 14h40, sous l’arche du Pont de Fer, à proximité du quai des Salines à Tournai. Dans un premier temps, une patrouille de la police de Tournai a contrôlé un jeune homme qui squattait dans ce quartier. Les vérifications opérées, le combi de la police a fait demi-tour et a pris la route.

A ce moment précis, un des policiers a aperçu un groupe de cinq jeunes qui se dispersait et au sol, le jeune homme qui venait d’être contrôlé. Celui-ci venait d’être agressé au couteau. Revenus sur place, les policiers ont réussi a interpeller un des cinq membres de la bande. « Il s’agit d’un homme, un majeur domicilié à Wattrelos, dans le Nord de la France. L’individu ne portait aucune arme sur lui. Les autres membres de la bande sont activement recherchés », précise encore le magistrat.

Pour plus de détails, cliquez sur notre édition digitale.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent