Publié le Jeudi 28 Septembre 2017 à

Régions > Charleroi > Actualité

«J'ai peur que les auteurs s'en sortent»: le père de Tomy, ce jeune homme de 26 ans battu à mort dimanche dernier à Gosselies, se confie

Rédaction en ligne

Patrick Delmotte a perdu son fils Tomy, 26 ans, retrouvé ensanglanté et battu à mort ce dimanche dernier, à Gosselies. Ce père meurtri a tenu à revenir sur la personnalité de son fils : « Je ne cesse de recevoir des marques de soutien depuis l’annonce de son décès », confie encore Patrick. L’enquête, elle, se poursuit et un appel à témoin a été lancé.

DR.

Digne. Digne malgré la douleur incommensurable. Celle d’avoir perdu un fils prêt à se lancer dans sa vie d’adulte. C’est ainsi que l’on perçoit Patrick Delmotte. Ce père, originaire de Mont-sur-Marchienne, a perdu Tomy, son fils unique, âgé de 26 ans : le jeune homme avait été retrouvé en sang, dimanche dernier, à proximité de l’établissement Wild West situé rue de la Pépinière à Gosselies.

Le jeune homme avait passé la soirée à la discothèque « The Room ». Entre 6h10 et 06h40, une bagarre a éclaté entre la victime et plusieurs individus. «  Je ne sais pas ce qui s’est passé ensuite  », confie son père Patrick. «  Des hypothèses, oui, j’en ai, j’en ai plusieurs, qui ne cessent de tourner dans ma tête… Tomy connaissait cette boîte, il y était déjà allé à plusieurs reprises, il m’avait même demandé de l’accompagner, à l’une ou l’autre reprises ». C’est que père et fils entretenaient une relation bien au-delà des liens père et fils.

> Depuis l’annonce tragique de la disparition de Tomy, Patrick n’arrête pas de recevoir messages, appels, marques de soutien et d’estime.

> Retrouvez le témoignage du père de Tomy dans nos éditions digitales.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent