Publié le Dimanche 1 Octobre 2017 à

Actualité > Santé

Il y a de plus en plus d'appels sur Internet et sur Facebook pour des dons d'organes: les avis d'experts divergent

M.Parez

Quand on sait que 1217 patients attendaient un don d’organe au 1er janvier de cette année, on comprend que certains puissent être désespérés. Au point parfois de se tourner vers les réseaux sociaux pour faire appel à de bons samaritains. Ce qui n’est pas interdit en Belgique mais cela suscite tout de même débat.

PhotoNews

Ils sont de plus en nombreux manifestement à se tourner vers Facebook ou Twitter pour tenter de recruter un donneur d’organe vivant. Aux Pays-Bas, on a relevé qu’entre janvier 2013 et juillet 2015, les sollicitations via les réseaux sociaux ont attiré 30 donneurs potentiels pour 6 receveurs.

> Un article à lire dans nos éditions digitales

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent