Publié le Mardi 26 Septembre 2017 à

Régions > Verviers > Actualité

Une «Nuit debout contre les abattoirs» organisée à Aubel et dans trois autres abattoirs belges

Belga

L’association antispéciste française 269 Life Libération Animale organise ce mardi, dès 18h00, une manifestation silencieuse et statique devant différents abattoirs afin de protester contre l’abattage des animaux. L’action, intitulée «Nuit debout devant les Abattoirs», se déroule principalement en France mais quatre abattoirs belges - Anderlecht, Aubel, Charleroi et Tielt - sont également visés. La manifestation s’achèvera mercredi à 5h00, heure d’ouverture des abattoirs.


Une action similaire avait été organisée en 2014

N.L.

Une action similaire avait été organisée en 2014

La « Nuit debout devant les Abattoirs » vise à «  attirer l’attention du public et des médias sur cet holocauste silencieux et toléré par notre société: celui des animaux. (...) L’association 269 Life Libération Animale ne revendique pas simplement l’amélioration de leurs conditions d’élevage, nous pensons que c’est l’exploitation elle-même qui est indéfendable et qui doit être abolie  », explique l’association sur le réseau social Facebook.

La Fédération nationale du commerce de bétail et viande dénonce cette action qui va à nouveau «  écorcher l’image de la viande avec mise en avant de la philosophie vegan qui remet en cause le droit de l’Homme d’élever des animaux pour se nourrir. Face à cette démarche, la FNCB tient à souligner le droit de chacun de se nourrir comme il le souhaite tout en respectant le choix de l’autre  », réagit-elle dans un communiqué.

La Fédération unie des groupements d’éleveurs et d’agriculteurs (Fugea) rejoint ces critiques, qualifiant les initiateurs de la manifestation de «  fanatiques de la protection animale qui visent, encore une fois, à s’en prendre à l’image de la filière de la viande... donc au monde de l’élevage  ».

Les deux fédérations soulignent les efforts fournis pour assurer le bien-être animal. La législation européenne est la plus stricte du monde, affirme la FNCB.

Cette dernière ajoute que les ruminants ont un rôle important dans l’équilibre des sols, dans la chaine alimentaire et le recyclage de certaines matières et que l’abandon de son élevage mènerait à une pénurie de viande.

Le consommateur doit «  renouer avec les techniques d’élevage et comprendre la nécessité d’abattage (afin de) réinstaurer un lien entre l’éleveur et le consommateur et ainsi redéployer un réseau rural dense  », conclut la Fugea.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent