Publié le Mardi 26 Septembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Liège: ivre, il lui a empoigné les seins en lui annonçant qu'il allait la «bais.r»

Laurence Wauters

Une peine de sept mois de prison a été prononcée à l’encontre de Kevin, un habitant de Chaudfontaine âgé de 28 ans déclaré coupable d’un attentat à la pudeur commis alors qu’il était en état d’ivresse.


Cette fois, il écope de 7 mois de prison.

Photonews

Cette fois, il écope de 7 mois de prison.

La scène s’était déroulée à Liège, le 10 juillet 2016, en fin de journée. Une jeune femme circulait sur le trottoir lorsqu’elle avait aperçu Kevin, visiblement saoul, qui titubait au milieu de la chaussée. Il l’avait laissée le dépasser puis il l’avait rejointe en arrivant par derrière, l’attrapant par le cou, puis mettant ses mains sur sa poitrine en lui annonçant qu’il allait la « bais.r ». La jeune femme avait réussi à se dégager et à prendre la fuite ; elle avait trouvé refuge chez des voisins. Ces derniers avaient confirmé qu’elle était arrivée « très choquée », « complètement apeurée », et qu’elle leur avait immédiatement confié la nature de l’agression dont elle venait d’être victime.

Le Calidifontain était déjà connu des services de police pour sa consommation de stupéfiants et d’alcool. Il était en outre, a constaté le tribunal, peu soucieux des décisions de justice puisqu’un sursis dont il avait bénéficié en octobre 2010 avait été révoqué deux ans et demi plus tard pour non-respect des conditions. En apposant ses mains sur la poitrine de la victime, il a posé volontairement, a conclu le tribunal, «  un acte d’une gravité certaine, contraire à la pudeur et attentatoire à l’intégrité sexuelle d’autrui  ». La sanction prononcée est une peine ferme.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent