Publié le Lundi 25 Septembre 2017 à

Régions > Namur > Actualité

Les riverains de Gesves veulent empêcher les chasseurs de tirer sur les daims qui visitent leurs jardins

Rédaction en ligne

Depuis des mois, des habitants de Gesves se mobilisent pour sauver des daims qui se sont échappés d’une propriété privée. Mais le 4 octobre, la chasse sera ouverte dans la commune et ils craignent que ces daims qui fréquentent aujourd’hui les jardins soient abattus au même titre que des daims sauvages.


Les daims mangent dans les mains des Gesvois et émerveillent les enfants.

D.R.

Les daims mangent dans les mains des Gesvois et émerveillent les enfants.

«  Ils sont apparus un jour dans le jardin. On avait jamais vu ça. Ils nous ont émerveillés ! C’est Bambi qui sortait des livres d’images pour venir dans nos jardins. Ils n’ont plus peurs et viennent manger dans nos mains, ils attendent même devant les fenêtres qu’on ouvre  », explique Sylvie Defoin, une riveraine.

Aujourd’hui, beaucoup craignent que la fin de ces visites soit proche. La chasse est ouverte. À Gesves, la première battue aura lieu le 4 octobre.

> Les riverains multiplient les appels et les tentatives pour sauver les daims

> Selon le bourgmestre de Gesves il reste un très mince espoir.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent