1

Univers > Foot > Foot international > France

Ligue 1: Monaco écrase Lille 0-4 et met la pression sur le PSG (vidéos)

Rédaction en ligne |

Publié le Vendredi 22 Septembre 2017 à

Photo News

Monaco, impressionnant de maîtrise, a dominé en champion Lille (4-0) pour redevenir co-leader provisoire, et poussé son hôte dans les profondeurs du jeu et du classement, vendredi en match avancé de la 7e journée de Ligue 1.

Le fossé a été énorme. L’ASM n’a pas eu à forcer son talent pour rapporter la victoire du stade Pierre-Mauroy qui est, lui, bien trop grand pour des jeunes Lillois en plein doute. Des points, pas de blessés et une confiance au maximum: la soirée a été parfaite, avant de recevoir Porto mardi en Ligue des champions.

Ce sixième succès permet aux hommes de Leonardo Jardim de revenir sur le PSG, qui se déplace à Montpellier samedi, en tête du Championnat. Avec 18 points, leur bilan comptable est même meilleur que l’an dernier au même moment (16).

Cerise sur le gâteau, l’attaquant Radamel Falcao poursuit son incroyable série. Avec ses 10e et 11e buts, le Colombien reste en tête du classement des buteurs. Son entente avec la recrue monténégrine Stevan Jovetic a été prometteuse, et annonce une suite toute aussi tonitruante...

Monaco, qui s’appuyait sur le gros abattage au milieu de Fabinho et Moutinho, a attendu la faute des Lillois pour les punir. Elle est venue rapidement. A la 23e minute, Stevan Jovetic a intercepté une relance hasardeuse d’Anwar El-Ghazi pour tromper d’une frappe sèche Mike Maignan (1-0, 23e). Six minutes plus tard, c’est Thiago Maia, dans un couloir gauche qui ne lui réussit décidément pas, qui a prolongé involontairement une ouverture de Kamil Glik pour Almamy Touré. Le centre de ce dernier a trouvé Rachid Ghezzal qui, seul, inscrivait son premier but sous ses nouvelles couleurs (2-0, 29e).

Une glissade d’Yves Bissouma est à l’origine du 3e but. Cela a ouvert un boulevard à Rony Lopes, dont le tir, repoussé par Maignan, est retombé sur la tête d’un Falcao opportuniste (3-0, 48e). Le «Tigre» a donné à la soirée des airs d’humiliation, en convertissant le penalty obtenu par Jorge, crocheté par Rominigue Kouamé (4-0, 72e).