Publié le Mercredi 20 Septembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Viols, escroquerie…: 5 ans requis contre Dimitri Parker, l'ex-footballeur pro passé par le Standard et Anderlecht

Rédaction en ligne

Le parquet de Liège a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège une nouvelle peine de 5 ans de prison contre Dimitri Parker, un ancien joueur de football professionnel suspecté de trois viols, de deux attentats à la pudeur, d’une escroquerie et d’une extorsion. Cet ancien joueur du Standard et d’Anderlecht avait déjà été condamné à un total de 10 ans de prison pour des faits d’escroqueries.

Le parquet a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège une nouvelle peine de 5 ans de prison contre Dimitri Parker, l’ancien joueur de football professionnel suspecté de trois viols, de deux attentats à la pudeur, d’une escroquerie et d’une extorsion. Dimitri Parker avait déjà été condamné à un total de 10 ans de prison pour des faits d’escroqueries.

Dimitri Parker, qui avait notamment été formé au Standard de Liège avant de jouer dans des divisions inférieures, avait été condamné par la cour d’appel de Liège en 2016 à une peine de 5 ans de prison avec sursis pour la moitié dans deux dossiers d’escroqueries. En juillet dernier, il a encore écopé d’une peine de 5 ans de prison ferme pour d’autres faits d’escroqueries.

Il avait également été au centre d’une enquête concernant plusieurs autres dossiers d’escroqueries et des faits de mœurs. Plusieurs femmes avaient révélé avoir été approchées par Dimitri Parker pour participer à des séances de photos. Il aurait profité de ces occasions, par ruse ou par accès de violence, pour commettre des faits de viols et d’attentats à la pudeur. Ses victimes lui reprochent également des escroqueries et des extorsions.

Le parquet a dénoncé trois faits de viol, deux faits d’attentat à la pudeur, une tentative d’incitation à la débauche, une escroquerie et une extorsion. Le substitut a souligné son état de récidive légale, son absence de remise en question et son profil inquiétant et dangereux avant de réclamer une nouvelle peine de 5 ans d’emprisonnement.

À la défense, Me Rodeyns a contesté la matérialité des faits de mœurs. L’avocat a précisé que son client avait basculé dans l’oisiveté après une liaison sentimentale avec un médecin qui lui avait permis de mener un train de vie élevé. Attiré par l’argent facile, il aurait commis des escroqueries sur plus de 200 personnes pour poursuivre ce train de vie après sa rupture. La défense a sollicité l’absorption de la peine avec les précédentes condamnations.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent