Publié le Mercredi 20 Septembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Menaces de grève à la police de Seraing: «Un tiers des policiers sont partis à cause du chef»

Allison Mazzoccato

Ce mardi matin, les syndicats SNPS et CGSP ont rencontré Yves Hendrix et Alain Mathot, respectivement chef de corps de la zone de police de Seraing/Neupré et bourgmestre de Seraing. Sur la table, beaucoup de questions, notamment sur le cadre effectif de la zone.


Yves Hendrix, chef de corps, tient à nuancer les propos.

D.R.

Yves Hendrix, chef de corps, tient à nuancer les propos.

Entre les organisations syndicales et le chef de corps de la police de Seraing, le torchon brûle. Ce mardi matin, Fabrice Discry (SNPS) et Eddy Quaino (CGSP-Admi) se sont retrouvés face à Yves Hendrix et Alain Mathot, respectivement chef de corps de la zone de police de Seraing/Neupré et bourgmestre de Seraing.

Une réunion qui s’est tenue dans le cadre d’un comité de concertation de base, supposé faire avancer les conditions de travail des policiers de la zone. À entendre les différents intervenants de cette réunion, ce sera un peu plus compliqué que prévu… Car «  Rien ne va plus  », selon Fabrice Discry, président provincial SNPS. Le dépôt d’un préavis de grève est envisagé.

> Yves Hendrix, le chef de corps de la police de Seraing, répond à ces accusations.

> La tension est palpable: une grève est envisagée.

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent