8

Univers > Foot > Foot international > Europa League

Zulte Waregem balayé par Nice (1-5) pour son entrée en lice en Europa League

Rédaction en ligne |

Publié le Jeudi 14 Septembre 2017 à

Photo News

Pour son premier match en Europa League après quatre années d’absence, Zulte Waregem ne va pas garder un bon souvenir de cette rencontre contre Nice. Battus 1-5 par les Français, les Flandriens n’ont pu que constater la supériorité adverse. Même si, par moments, Zulte a fait jeu égal avec son adversaire du jour...

Zulte Waregem débutait sa campagne européenne à domicile face à l’OGC Nice, troisième du défunt championnat de France, qui se présentait en Belgique comme l’un des deux favoris du K d’Europa League, au même titre que la Lazio de Rome.

Les joueurs de Francky Dury commençaient la partie tambour battant. En l’espace de quelques secondes, Peter Olayinka buttaient par deux fois sur le gardien niçois Yoan Cardinale. Zulte Waregem ne le savait pas encore à ce moment-là, mais il venait déjà de laisser passer son unique chance de mener au score. Après un premier quart d’heure poussif, Nice est rentré dans son match. Et de quelle manière ! En moins de trois minutes, les Aiglons ont tué tout suspense. Et ce, grâce à un doublé d’Alessane Pléa. À la 17e minute, il décochait une frappe des vingt mètres, légèrement déviée par Heylen. Le ballon allait se loger dans les filets waregemois. Dans la foulée, le même Pléa doublait la mise et laissait Zulte Waregem complètement groggy. Les Flandriens réagissaient timidement mais ils étaient de nouveau giflés à la 28e minute de jeu. Dante, l’ancien défenseur du Bayern Munich et du Standard de Liège, claquait le troisième but du match de la tête. 0-3 à la mi-temps, le tarif était sévère pour un Essevee, séduisant en début de partie.

Juste au retour des vestiaires, Leya Iseka profitait d’une accélération de son compère Olayinka pour redonner espoir à son équipe. Cette réduction du score avait au moins le don de donner un sacré coup de fouet aux joueurs de Dury, qui, après les trois goals encaissés, ont eu du mal à redresser la tête. Les Flandriens s’octroyaient en effet quelques occasions. Mais, comme en première période, ils étaient pris à un moment inattendu. Saint-Maximin, parti en contre à la 69 e  minute, assommait les Belges avec le quatrième but niçois. Le cinquième et dernier pion tombait quelques minutes après par l’intermédiaire de l’inévitable Mario Balotelli.

Dans le même temps, Vitesse a été défait par la Lazio de Rome (2-3). Dans deux semaines, Zulte se rendra justement à Rome pour un match qui sera déjà capital pour la suite de la compétition.