Publié le Jeudi 14 Septembre 2017 à

Actualité > Belgique

Le ministre Pierre-Yves Jeholet (MR) n'y va pas par quatre chemins: le chômage, c'est aussi «un échec de l'enseignement»

B.J.

Le ministre Pierre-Yves Jeholet se lâche sur l’enseignement francophone. Pour lui, le chômage en Wallonie est aussi un échec de l’école  !

S.Piraux

Pour le nouveau ministre wallon de l’Emploi et de la Formation, la formation en alternance est une évidence.

« Chacun a sa part de responsabilité. Le politique, le monde de l’enseignement, les entreprises. Faire travailler tout le monde ensemble, c’est la clé de la réussite. Quand on voit les taux d’insertion, c’est clair, il faut l’alternance. Et c’est plutôt l’Institut de formation des indépendants et PME qu’il faut mettre en avant. »

M. Jeholet va plus loin et il allume l’enseignement. « Mais oui, regardez le chômage en Wallonie. C’est un échec de l’enseignement, de voir qu’on a sur le marché des gens avec très peu de formation. »

> La suite de cette interview est à lire dans nos éditions digitales

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent