Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à

Actualité > Politique

Le retrait surprise de Laurette Onkelinx de la vie politique envoie plusieurs messages à usage interne au PS analyse Pierre Verjans

Belga

L’annonce surprise du retrait de Laurette Onkelinx de la vie politique après 2019 recèle plusieurs messages essentiellement à usage interne au PS, le principal d’entre eux étant la volonté de renouveau, selon le politologue Pierre Verjans (ULg).

LESOIR

«Alors qu’elle n’a pas encore atteint 65 ans, ni même 60 ans, le message au parti, et sans doute à Elio Di Rupo, est clair: tout le monde doit savoir partir! », analyse le politologue, interrogé par Belga.

«Mais en même temps, elle prend garde de ne pas trop déforcer Di Rupo en précisant qu’elle ira elle-même jusqu’au bout de son mandat. Le message est donc ’je me retire, mais je n’abandonne pas en cours de route’. C’est donc une position prudente.»

Au-delà de l’appel à renouveler les cadres, l’annonce de Laurette Onkelinx intervient aussi après le vif débat au sein du PS sur le décumul, relève l’expert.

Partisane elle-même du décumul intégral, c’est finalement le décumul des rémunérations qui avait été approuvé de peu lors du congrès organisé cet été aux Lacs de l’Eau d’Heure.

«Son départ est, selon moi, aussi un message à tous ces membres qui n’ont pas voulu aller jusqu’au bout des réformes, et qui vont devoir affronter maintenant les prochaines élections d’octobre 2018. Il faut savoir que le parti socialiste est vraiment ébranlé, d’abord en raison de la baisse des intentions de vote, mais il y a aussi une véritable colère de la base militante. Le message qu’elle adresse aujourd’hui est donc de dire: ’Face à la situation actuelle, il faut quelque chose de fort’», décrypte Pierre Verjans.

Ayant été l’une des toutes premières femmes à jouer un rôle d’envergure sur la scène politique belge, Laurette Onkelinx, malgré une carrière ministérielle de près de 20 ans, s’est réellement forgé sa personnalité politique au tournant du siècle, selon le politologue.

«Elle laisse l’image d’une vice-Première qui a énormément pesé sur le gouvernement arc-en-ciel (sous la direction de Guy Verhofstadt, 1990-2004, ndlr). Elle a alors réussi à infléchir les réformes assez libérales proposées alors par (le socialiste flamand, ndlr) Franck Vandenbroucke. Là où Verhofstadt et Vandenbroucke défendaient un Etat social actif plutôt ’actif’, elle s’est battue pour que cet Etat social actif soit davantage ’social’. C’est là qu’elle a vraiment pris sa place, dans la défense d’une vraie ligne de gauche

Selon Pierre Verjans, le tandem qu’elle a longtemps formé avec Elio Di Rupo à la tête du PS a eu un effet bénéfique pour le parti socialiste.

«A deux, ils ont réussi à stabiliser le parti et éviter les querelles internes. Le fait qu’elle soit originaire de Liège, même si elle s’est révélée davantage bruxelloise, a sans doute eu un effet positif pour calmer les tensions...»

Désignée en 2013 à la tête de la Fédération bruxelloise du PS, elle y a poursuivi le travail de Philippe Moureaux pour faire entendre la voix du PS bruxellois au boulevard de l’Empereur.

Si elle a pu imprimer et soutenir plusieurs politiques novatrices dans la capitale, son retrait anticipé peut sans doute être directement relié au scandale du SamuSocial cet été, analyse encore Pierre Verjans.

«C’est peut-être une manière pour elle d’assumer la responsabilité face à la cupidité de certains membres, une manière d’exprimer son regret de ne pas avoir su la contrôler...»

L’annonce de son retrait en 2019, s’il devait être imité par Elio Di Rupo, ouvre en tout cas une voie royale à Paul Magnette pour reprendre les manettes du PS. Mais selon Pierre Verjans, tant Laurette Onkelinx qu’Elio Di Rupo peuvent encore avoir un rôle déterminant sur l’évolution du parti d’ici là.

«Annoncer un retrait tout en restant encore jusqu’en 2019 leur donne une grande liberté d’action pour réformer le parti s’ils le veulent. Ils ne doivent en effet plus ménager personne puisqu’ils ne seront plus candidat à une réélection en interne après 2019...»

Faites de lameuse.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent